Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog


vendredi, 27 avril 2012

En France, on vote

assad fn.jpgIl n’y a pas à dire, j’ai du mal avec l’actu.

J’ai vu, de loin, passer le premier tour, entendu sonner quelques petites phrases et regardé tomber la pluie, ce qui devenait presque plus intéressant tant qu’on ne parlait pas du fond.

Odeur étrange, ce premier tour et le fond n’arriva pas.

J’avais beau tourner les pages du journal, rien ne venait. Rien. Pas d’envie, pas d’intérêt. Pourtant les gros événement politiques, d’habitude, ça me booste. Là, non. D’habitude on écoute parce que débat il y a, on discute pendant qu’ils créent, on essaie de les suivre alors qu’ils réfléchissent.

D’habitude, c’est intéressant


Là, non. On attend ce qui risque de nous tomber sur la tête... presque sereins tant nous sommes naïfs.  Malades, peut-être ? On se rend à son travail, quand on en a un.

Alors le premier tour est passé, viendra le second. La tendance est la même, au mou, à la haine, aux petites phrases et à la stigmatisation de l’autre. Et comme cette France, on l’a laissé pourrir à grands renforts de plans sociaux et de haine, elle commence à sentir pas très très bon et en plus, il fait froid.


Alors second tour il y aura

france,elections,vote,président,fnPendant qu’en Syrie, des gens se battent pour demain, pour l’espoir et la dignité, pendant qu’en Egypte, ils redescendent sur Tahrir, pendant qu’on met le Maroc sur écoute avec du matériel visiblement de chez nous parce que les gens commencent à bouger… En (F)rance on se complait dans la petite phrase, on n’écoute pas, on entend, comme un bruit de fond.

Et puis on vote en attendant le déclassement, l'exploitation, les nouveaux fantômes de la crise, avant d’aller faire ses courses au Super U du coin et de rentrer chez soi, se poser devant un DVD.

Non, ne pas réfléchir, surtout, ça ferait trop de bruit.

spanishrevolution.jpg

Écrire un commentaire