Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 31 décembre 2011

En direct de Berlin

Et on fait quoi à Berlin, mis à part se cailler ?

on fait la fête et on travaille.

On écrit et on parle dans le poste... et c'est pas mal déjà...

Bn réveillon à tous !

mardi, 27 décembre 2011

Du blogueur et du CLP

Les blogueurs deviennent-il aux médias en ligne ce que les correspondants locaux sont à la PQR ?

La question était posée au détour d’un twitt par Erwann et je pense que la réponse ne peut pas être résumée en140 caractères. Trop court, jeune homme.

Alons-y, donc, pour un billet.

Le blogueur produit du contenu

Qu’il s’agisse d’histoire vivante, de point de vue, d’opinion politique, de regard décalé sur l’actualité, etc… le blogueur apporte du contenu. Aussi intéressant soit-il, cela reste du remplissage.

La publication de ses billets dans un média en ligne attire le lecteur sur le blog du bonhomme, sale et imbécile rétribution, puisque sa rémunération devrait se faire en droits d’auteur puisqu’ils le sont, auteurs. Et parfois de très bons auteurs ! drôles ou intelligents, ou témoins d’un monde en mutation, capables de faire passer des idées de manière astucieuse.

Alors peut-être, transporté par leur égo, les blogueurs n’ont pas su gérer les premières demandes de billets, trop content d’être sélectionnés par tel ou tel média.

Le correspondant fait de l’info

J’ai travaillé plusieurs années en PQR, j’ai même été CLP au tout début-début-début-qu’il-est-loin, et j’en ai croisé tout plein.Dans les rédacs, le CLP, on l’aime bien. Souvent un papy, qui cadre mal ses photos et écrit des papiers sur la fête du bled où ils vivent.

Il a une réelle valeur ajoutée pour le média pour lequel il travaille puisque, le jour de la semaine où ses papiers sont dans le journal, le canard se vend bien dans son village et aux alentours. La loi de proximité la presse locale en vit. Parlez-moi de moi, de mes préoccupations, de ma rue, de mon quartier, de mon conseil municipal, et je vous lirai.

A l’inverse du blogueur, donc, c’est le correspondant qui apporte du lectorat au média alors que le contenu est, dans le meilleur des cas, assez basique, la plupart du temps assez médiocre et plus ou moins rewrité par les rédacs.

Le CLP, lui, est payé

Attention, entendons-nous bien, le correspondant touche une misère et au lance pierres alors qu’il se tape des conseils municipaux ou d’agglo jusqu’à pas d’heure, des rencontres sportives le week-end sous la pluie, etc. En gros, il fait le travail que personne ne veut faire et il est ue vraie personne relais dans son village, dans sa zone de couverture.

Alors non, CLP et blogueur, ne font pas le même boulot. Quand les premiers produisent de l’info relative à une minuscule zone avec leurs tout petits moyens, les seconds produisent du contenu pour se faire plaisir, mais avec brio.

dimanche, 25 décembre 2011

message de Nouyelle de service

en ce jour de Noël, une pensée pour ceux qui sont loin de leur famille, ceux qui sont enfermés en désaccord avec toute convention internationale, ceux qui s'entassent quelquepart pas loin de chez nous, ceux qui sont d'ici, vraimeentt d'ici, même si cela ne s'entend pas.

Bon Noël à tous !

mercredi, 21 décembre 2011

go, go go !

Bon, il faut se faire une idée : la chaleur, les palmeraies, les plages, les vélos pas chers à louer…. Tout ça, c’est fini.

Maintenant, le truc à la mode, c’est le froid !

Et encore pus à la fin d’année puisque après Noël je pars … oui, oui, .

IMG053.jpg

Et il va faire TRES FROID. J’ai donc décidé de m’équiper : sous pulls, collants de ski, mais aussi bonnet, gants, chaussettes un peu épaisses et même BOTTES.

Oui, lecteur.

Non seulement c’est l’hiver, mais bientôt c’est l’hiver à Berlin…

Mes trois photos 2011

Je suis partie à la recherche de quelques photos symbolisant cette année 2011 pour répondre à l’appel de Corto, et je me suis finalement rappelée que tout au long de cette année, j’en avais, moi aussi fait, des images.

C’est l’avantage d’être journaliste, témoin de l’histoire.

Lire la suite

lundi, 19 décembre 2011

Egypte, vomitif

J'ai passé un bon week end. Je suis sortie j'ai picollé, j'ai vu des amis, j'ai manifesté pour les enfants Syriens à Paris et pour que la répression cesse, j'y étais avec des copains qui font des trucs très très bien,...

Et puis dimanche soir j'ai vu cette vidéo

ça vous gache un week end...

vendredi, 16 décembre 2011

têtard, t'es là ?

Le tabac, c’est tabou, c’est surtout pas bien pour faire des bébés.

Mais si j’en crois nos récentes lectures, il n’y a pas que la fumette qui risque de secouer les générations futures. Vous savez, ceux qui sont nés parmi les TV par satellite, les téléphones portables et toutes ces bonnes choses qui ont changé notre quotidien. En mieux ? Cela est discutable.

En mieux informé, oui, en plus connectés, aussi.

Pour le reste, ces nouvelles générations ont du souci à se faire puisque le wifi altèrerait la fertilité de ces messieurs. Oui, même les hotspots qu’on est tous bien contents de trouver pour se conecter gratos un peu partout dans les rues !

Encore mieux, la junk food aurait aussi quelque chose à voir avec la qualité du sperme. Si ça a autant d’incidence que sur la qualité de la merde qu’ils nous servent bouffe (oui, j’ai découvert du KFC il y a peu). En effet, d’après 20 minutes, le gras et la friture, c’est mal ! (sans déconner ?)

Bon, pour se désintoxiquer de tout ça, si on mangeait végétarien, ça pourrait être une idée, non ?

Non, faut pas rêver, j’aime trop la barbaque !

jeudi, 15 décembre 2011

Des femmes, des révoltes, et demain ?

Razan Ghazzawi, je vous en parlais il y a quelques jours, a été arrêté à la frontière Syro-Jordanienne et nous sommes, jusqu’à aujourd’hui, sans nouvelles. Comme de certains copains d’ailleurs.

Elle partait parler de la liberté d’informer, de la libre circulation de l’info, de toutes ces petites choses si importantes que tant se battent aujourd’hui pour qu’elles existent. Heureusement, elles sont des dizaines, des centaines et les rangs de la révolte grossissent chaque jour.

Les cimetières aussi, malheureusement.

Et la vie des femmes ‘est pas si facile qu’il s’agisse de l’Egypte, de l’Afghanistan ou… de la France.

Dans notre quotidien, cela arrive tout le temps qu’il s’agisse du fameux plafond de verre à ne pas dépasser pour avoir un salaire un peu plus haut ou un poste à responsabilités, qu’il s’agissent même de petits tracas quotidiens qui nous font penser que non, tout n’est pas encore gagné. sisi, faut lire.

Pourtant nous savons lire, travailler et tout faire pareil, même enseigner.

D’ailleurs, si c’était par là que les mentalités évoluaient ?

mercredi, 14 décembre 2011

Facebook, la vie privée et le congrés

La Cnil aurait Facebook dans le collimateur, vie privée oblige. C’est pas moi mais Olivier Tesquet qui vous en parle ici.

Vous en voulez plus ? Ok, c’est 01.net qui rapporte la plante déposée par l’asso Internet Sans Frontières.

A un moment où les réseaux sociaux se font une place de plus en plus grande dans la société qui nous entoure et dans les sociétés tout court, c’est assez surprenant, non ?

Quoi que…

Les twitts étaient déjà archivés par Google, ils sont en passe de l’être par le congrès américain. Autant Google, peut conserver des liens utiles pour des recherches, des twitts contenant des infos, autant le fucking congrès qui a d’ailleurs des billes avec Ultrasurf, m’intrigue un peu.

Que vont-ils faire avec nos 140 caractères ? si ce n’est conserver des traces d’opinions et d’activisme.

Orwell, t’es où ?

mardi, 13 décembre 2011

en grève !

J’aime bien les grèves.

Il y a dans cette atmosphère, quelque chose de particulier, d’indescriptible mais qui pourtant existe. Une énergie, une  ambiance, un petit truc qui fait qu’une grève est une grève.

A RFI, elle dure depuis maintenant des mis, la grève.

Les collègues journalistes radio, mais aussi les animateurs, le personnel administratif, etc.  sont tous en train de se faire engloutir par la machine à produire des observateurs qui ne coutent rien, France24.

L’idée serait de regrouper tout ce petit monde sous une même bannière et que les journalistes fassent à la fois les sujets pour la radio et pour la TV, ce qui veut dire deux fois plus de travail, mais surtout deux fois moins de journalistes.

Tu vois où je veux en venir ?

Oui, j’aime bien faire ces effets de suspense…

Je t’invite à lire le très clair communiqué des équipes de RFI qui tiennent bon face au mastodonte de l’audiovisuel français. Ca fait longtemps que ça dure, et oui ! Mais parce qu’il le faut.

Et Non, ce ne sont pas TOUS les syndicalistes qui se trimballent avec des valises pleines de billets. Non, madame. Et ils ne faut pas non plus leur tirer dessus.

Par contre, tu peux aussi aider les grévistes de Pizza Hut qui gueulent de plus en plus vis-à-vis de leurs conditions de travail.

Et vu le printemps qui se prépare, on n’est qu’au début de la french lutte des classes.

A suivre...