Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 27 décembre 2011

Du blogueur et du CLP

Les blogueurs deviennent-il aux médias en ligne ce que les correspondants locaux sont à la PQR ?

La question était posée au détour d’un twitt par Erwann et je pense que la réponse ne peut pas être résumée en140 caractères. Trop court, jeune homme.

Alons-y, donc, pour un billet.

Le blogueur produit du contenu

Qu’il s’agisse d’histoire vivante, de point de vue, d’opinion politique, de regard décalé sur l’actualité, etc… le blogueur apporte du contenu. Aussi intéressant soit-il, cela reste du remplissage.

La publication de ses billets dans un média en ligne attire le lecteur sur le blog du bonhomme, sale et imbécile rétribution, puisque sa rémunération devrait se faire en droits d’auteur puisqu’ils le sont, auteurs. Et parfois de très bons auteurs ! drôles ou intelligents, ou témoins d’un monde en mutation, capables de faire passer des idées de manière astucieuse.

Alors peut-être, transporté par leur égo, les blogueurs n’ont pas su gérer les premières demandes de billets, trop content d’être sélectionnés par tel ou tel média.

Le correspondant fait de l’info

J’ai travaillé plusieurs années en PQR, j’ai même été CLP au tout début-début-début-qu’il-est-loin, et j’en ai croisé tout plein.Dans les rédacs, le CLP, on l’aime bien. Souvent un papy, qui cadre mal ses photos et écrit des papiers sur la fête du bled où ils vivent.

Il a une réelle valeur ajoutée pour le média pour lequel il travaille puisque, le jour de la semaine où ses papiers sont dans le journal, le canard se vend bien dans son village et aux alentours. La loi de proximité la presse locale en vit. Parlez-moi de moi, de mes préoccupations, de ma rue, de mon quartier, de mon conseil municipal, et je vous lirai.

A l’inverse du blogueur, donc, c’est le correspondant qui apporte du lectorat au média alors que le contenu est, dans le meilleur des cas, assez basique, la plupart du temps assez médiocre et plus ou moins rewrité par les rédacs.

Le CLP, lui, est payé

Attention, entendons-nous bien, le correspondant touche une misère et au lance pierres alors qu’il se tape des conseils municipaux ou d’agglo jusqu’à pas d’heure, des rencontres sportives le week-end sous la pluie, etc. En gros, il fait le travail que personne ne veut faire et il est ue vraie personne relais dans son village, dans sa zone de couverture.

Alors non, CLP et blogueur, ne font pas le même boulot. Quand les premiers produisent de l’info relative à une minuscule zone avec leurs tout petits moyens, les seconds produisent du contenu pour se faire plaisir, mais avec brio.

Commentaires

Les CLP sont par fois aussi apporteurs d'affaires. Et de ce fait très courtisés par le premier magistrat de leur "bled".
J'en étais une en tout début des années 80. A l'époque un motard du journal, passait relever en mairie rouleaux de pellicules et feuilles écrites ou dactylographées, dans une enveloppe appelée "hors sac". Il n'y avait ni fax, ni internet, ni téléphone portable. Le président de l'harmonie locale téléphonait à minuit pour signaler un oublie dans les remerciements. Le monde était petit. Et nous les CLP le refaisions 7 jours sur 7 sur une demie page. C'était une grande école! :))

Écrit par : Martinke | mardi, 27 décembre 2011

Je partage votre point de vue.

Écrit par : lutinbleu | mardi, 27 décembre 2011

c'eut été vrai, toussa... si la dimension économique était davantage analysée. Admettons pour reprendre ton exemple qu'un(e) localier trouve des informations qui permettent à ton journal de multiplier ses ventes par 4 ou, ( ou 10. Ne trouverait-tu pas normal qu'ils soit intéressé aux bénéfices ? La manière dont de grands quotidiens et des sites spécifiques comme le Huffington Post se jettent sur ce gâteau est significative : le produit des blogueurs vaut de l'or. Et ce seraient les derniers à en profiter ? la redistribution des richesses ne doit pas être qu'un mot dans notre bouche d'idéologue gauchiste...

Écrit par : GdeC | mardi, 27 décembre 2011

j'adore vos commentaires !!!!
@martineke : héhé ! j'ai aussi connu le hors sac mais pour aller d'une antenne de la rédac à une autre. C'est archi formateur le taff de CLP, tu as raison.
@GdeC tu as raison sur le fond, mais commencons alors par faire respecter le droit de la presse dans les medias en ligne. Tu en as qui font travailler des gamins sortis d'ecole à 100 euros le papier, peu importe la taille, ou même sans les payer en leur disant que ça leur fera la main.
et voilà qui précarise encore plus. Le nouveau CLP, ce n'est pas le blogueur mais le jeune sorti d'ecole, selon moi.

Écrit par : Ju | mardi, 27 décembre 2011

Les commentaires sont fermés.