Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 28 novembre 2011

Egypte, des frustrés et des urnes

Aujourd’hui, l’Egypte vote. C’est une bonne chose. La mobilisation ne faiblit pas. Courant islamistes ou non, c’est la phase première de la démocratie, comme chez mes amis Tunisiens.


C’est cette génération d’opposants à Ennahdha, demain, qui se battra et cogitera pour créer une vraie opposition et une société plus sympa. Même pour les droits de la femme. Au pouvoir, le parti islamiste, devra jouer à visage découvert, ce qui n’était pas le cas jusqu’ici et cela permet d’avancer de manière moins sournoise que les vingt dernières années qu’a pu vivre l’Egypte.

Ces années qui viennent seront sans doute des années de transition. Et c’est tant mieux. La liberté, la démocratie, l’envie de construire ensemble, une nation un pays, n’arrive pas par en haut ou par en bas en quelques jours après une révolution.

La liberté est un droit universel, mais la démocratie se construit, la nation se crée, le pays se renforce avec nue multitude de petites différences qui font un tout.

Pourtant, il y a bien des choses qui ont du mal à évoluer, encore, en Egypte.

viol,tahrir,sinz,logan,charmouta

Caroline Sinz, reporter pour France 3, en a fait les frais sur Tahrir en fin de semaine dernière. Cette histoire rappelle malheureusement celle de Lara Logan, elle aussi reporter mais pour une chaîne américaine, qui s’est aussi faite agresser sexuellement et sur la même place.

C’est triste et révoltant.

Je comprends aujourd’hui pourquoi les amis ne voulaient pas que je les accompagne au Mouled, me rappelant que deux Espagnole avaient fini comme ça, non loin de mosquées ancestrales. Et plus le temps passe et plus cela me désole... Et il faut se dire que ces types là voteront aujourd'hui.

Commentaires

Je voudrais parler ici de ceux qui, dans nos médias, ont commenté ça en l'expliquant par la frustration sexuelle. Ou en suggérant que les femmes devraient pas faire des métiers dangereux.

Jamais la frustration seule ne peut expliquer le viol. Ou alors, les hommes seraient au moins aussi souvent sinon plus souvent victimes que les femmes.

C'est une conception haineuse et misogyne de la sexualité qui est en cause, on ne devrait pas la camoufler derrière une prétendue frustration (les pauvres!).

Idem pour ceux qui en profitent pour dire que les femmes doivent rester chez elles, à la niche, a casa, au foyer, au lieu d'aller faire les malignes dans des endroits dangereux. C'est vrai, ya des métiers plus tranquilles où on risque rien: femme de chambre, par exemple. Et en plus, c'est un métier bien féminin.

Écrit par : cultive ton jardin | lundi, 28 novembre 2011

Tout à fait d'accord avec toi, tous ces abrutis sont lamentables. Bien, ça, voter pour avoir l'air civilisé et se comporter comme un porc en privé. De quoi être enragé.

Écrit par : MHPA | lundi, 28 novembre 2011

@MPHA, attention, c'est un peu poussé. Un peu pplus compliquée la situation
@jardin, je prépare une réponse à reporters sans frontières, à lire sur ce blog sous peu. Journaliste, c'est aussi mon métier et je l'ai exercé sur des territoires chelous. Effectivement la rédac a fait un mauvais choix en l'envoyant sur place, pas parce que c'est une femme ou parce qu'elle est blonde, mais parce qu'elle n'est pas arabophone et qu'elle ne connait pas les codes de l'Egypte, tout simplement.
A suivre, donc...

Écrit par : Ju | lundi, 28 novembre 2011

Les commentaires sont fermés.