Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 31 octobre 2011

Tunisie, entre heurts et jeux politiques

ces élections tunisiennes me paraissent si loin. Comme une lointaine fatigue musculaire, un lointain mal de dos... même si elles sont encore en cours puisque le nouveau gouvernement n'est pas encore formé, puisqu'il y a et y aura des recours... Mais ici, on est quand même loin de gros rush de la semaine dernière, et c'est tant mieux.

J'en aurais d'autres à vous raconter. D'autres Inside #TnElec vienderont.Mais un peu plus tard, peut-être, si le temps n'abime pas ces rapides et énergiques souvenirs. Aujourd'hui, je te propose donc un papier paru samedi dans le journal suisse Le Temps.

Lire la suite

dimanche, 30 octobre 2011

Egypte, des blogueurs au tribunal

democraty.gifL'Egypte, on en parlait il y a quelques jours au sujet de ces militaires qui chassent le journaliste et emprisonent le blogueur. D'autres raportent plus en détails la situation actuelle. Suffit de cliquer par !

De mieux en mieux, aujourd'hui se sont des blogueurs qui se rtrouvent de nouveau devant un tribunal militaire soi disant pour avoir joué un rôle dans les dernières manifestations au Maspero.

C'est le journal Al Ahral en anglais qui le rapporte.

Gageons qu'ils ne finiront pas comme ce pauvre gars torturé à mort en prison, un de ces jours.

On n'avait pas dit "révolution", "liberté", tout ça... ?

Non parce que là...

mercredi, 26 octobre 2011

Inside #TnElec épisode 2

Dimanche 23 au soir, local d’Ennahdha, quartier Monplaisir

Pas grand monde, les militants du parti islamistes installent le pupitre, les drapeaux, les chaises en plastiques pour la foule espérée. Une nénette à quatre pattes, habillée moulant, en pleine lumière sur la scène règle les dernières touches.

Elle est facilement repérable tant elle tranche avec le décorum.

tnelec, tunisie, elections, ennahdha, islamistes

Le temps d’un chawarma et direction le local : « vivez avec nous, vous êtes là, c’est bien… » nous lance un homme sautillant déjà croisé pour un autre sujet. Salle d’attente. D’autres journalistes sont là. A chaque journaliste, sa voilée pas conne... la femme en avant, tout ça. La comm’ d’Ennahdha est bien rodée, digne des meilleures agences : « Je suis bien on me respecte, j’ai choisi ce parti pour sa droiture » discours officiel des jeunettes. La mienne est une femme da la quarantaine : « mon mari a été emprisonné, c’était dur, toutes ces années à s’opposer à Ben Ali… » et de nous raconter les années noires du parti.

Je m’échappe, je flâne, je descends au sous-sol… Après tout, ils m’avaient bien proposé de partager le couscous avec eux, non ? J’avais refusé mais cela m’intrigue.

Choc.

Une table pour les hommes à gauche, une table pour les femmes à droite. Plein de paires d’yeux sur la nouvelle arrivante dans la salle.

Malaise.

« Je peux faire une photo ?... enfin peut être… enfin euh… »

Non, bien entendu, je remonte.

Je le signale au collègue avec qui je bosse, qui descend furtivement à son tour.La soirée se passe, interviews, boulot, tout ça…

Nous entrons de nouveau dans les locaux, les effluves de couscous me chatouillent les narines. La dame avec qui nous avions parlé nous poursuit : « non, il ne faut pas aller là-bas, il n’y a rien !!! » ah bon ? Couscous, tout ça… « Non, on a juste mangé du riz, mais là, dans la salle, il n’y a rien, c’est juste une salle de conférences vide… » Ah ben si c’est que ça, ma bonne dame…

Cachez ces repas non mixtes que je ne saurais voir.

 

mardi, 25 octobre 2011

Inside #TnElec épisode 1

_DSC1809.JPGJim me posait la question, à vrai dire impossible, mis à part via quelques twitts par ci par là, de vous parler de ces élections tunisiennes…. Par manque de temps surtout… dimanche, debout à 5H30 pour aller sur le terrain à l’ouverture d’un bureau de vote, joie bien entendu de voir autant de monde, des gens pressés d’aller voter, prêts à faire la queue des heures parce que « si on vient dans l’après midi, on a peur de ne pas pouvoir voter… »

Ensuite, direction le bureau de presse, une fourmilière où l’on n'apprend pas grand-chose. Les confs de presse, jamais à l’heure et où des « journalistes » s’écoutent parler au lieu de poser des questions. Dans le rush, on attend tous des chiffres, des taux, des décisions, en gros des infos fixes et rassurantes qui ne viennent pas alors on se contente d’attendre, de pas trop le dire, de trouver des angles intéressants.

Bureau de vote, fermeture, le temps de boire un coup avec une poignée de copains juste avant. Seule pose de la journée. Des caméras, beaucoup de caméras, des listes d’émargement quasi pleines, des gens, des signatures, de l’espoir.

_DSC1847.JPG

Passer de nouveau par des bureaux, faire des interviews, attendre chez Ennahdha toute la soirée jusqu’à très tard dans la nuit, tôt le lendemain matin en fait. Faudra que je vous parle de leur politique de comm un de ces derniers jours. Assez impressionnante machine.

Et hier ? hier on a couru…. Mais je vous en parlerai un autre jour parce que là, je vais aller m’enquérir des irrégularités qui entoureraient le vote du côté de chez les observateurs européens.

Et si tu veux lire quelquechose, c’est jeudi dans 20minutes, au passage.

lundi, 24 octobre 2011

Relancer l’économie, les banques

C’est moi que la relance repose !

Si, si, ma bonne dame !

Et tu sais pourquoi ?

Ben parce que je suis sympa ! (et oui !)

En travaillant pour des Belges, des Suisses et des Marocains, je me suis aperçue que ma banque, une société pourtant géniale, me prélève 14 euros à chaque virement depuis l’étranger… ce qui fait un peu beaucoup au bout d’un moment… J’ai pourtant une option internationale qui me coute 7 euros par mois mais qui, non madame, ne couvre pas les entrées venant de l’étranger.

La vaseline, ça coûte cher ?

jeudi, 20 octobre 2011

Les islamistes sont partout !

Oui, madame, partout !

Cédons à la panique, les élections arrivent et les islamistes sont partout !

Partout, je vous dis !

Non, pas dans ma rue,

Pas sur Bourguiba

Pa sur le chemin entre les deux…

Ben pourtant… on nous le dit ! Ils sont nombreux, ils sont forts et ils sont partout ! Attention, cache le jambon, voile tes filles, ils sont en bas de chez toi !

Lire la suite

jeudi, 13 octobre 2011

élections, J-10

Toujours en Tunisie, les élections se rapprochent peu à peu.

Les affiches, je vous en parlais, viennent remplir les cases sur les murs, ce qui a donné à quelques plaisantins l’idée de créer ce site assez poêlant. Pas la peine de parler arabe pour lire les légendes des photos qui sont presque toutes en français. L’idée est de se moqueur quelque peu, mais gentiment de quelques perles d’affiches.

Les Tunisiens d’Europe votent aussi en Italie, en Belgique, et en France… Au Canada, par contre, c’est assez chauds les marrons. Le problème pourrait se répéter en 2012, cette fois pour les Français lors de l’élection présidentielle.

 

boillon1.jpgA vos procurations, donc ! 

En Tunisie, on votera certainement… à savoir si ces élections seront proches ou non des vieilles alliances… we’ll see ! Du moins si l’ambass ne joue pas de nouveau au top model ou au James Bond, on devrait arriver à un scrutin crédible non ? J'avais oublié de vous parler de ces photos, c'est vrai que c'est plutôt... triste. Non ?

boillon2.jpg

mercredi, 12 octobre 2011

La sphère se regarde le trouduc

J’adore faire ce genre de titres !

J’adore aussi les bons marronniers qu’ils soient dans la presse ou sur les blogs. Ces temps-ci c’est le bon vieux rapport médias-twittos-blogueurs qui est à la mode.

Il revient comme une vague celui-là.

Lire la suite

mardi, 11 octobre 2011

Un break à Paris

Me  voilà de passage à Paris, chez Corentin pour quelques jours.

C’est étrange, la dernière fois que je l’ai vu, il pleurait dans un aéroport au moment de me dire au revoir. Puis le temps est passé, et me voici e nouveau chez lui.

Je mets le blog en off, j’aai pas mal de boulot, un sujet pour la RTBF à monter sur les élections. Un 5 minutes, mon premier sujet aussi long… avec 1h30 de son à dérusher.

Du travail, des vacances, des amis et un chéri… A plus tard, les gens !

Si on me cherche, je suis contre lui...

Le 29 sept 2011, Métro après KdB.JPG

facebook, la révolution...

Je ne suis pas spécialement fan

« le web fait-il les révolutions ? » "facebook a-t-il renversé des dictateurs ?"  et bla bla et bla… Je vois passer des papiers titrés de cette manière tous les jours. Si, si, les gens ! Et le pire, c’est que ce, par miracle qui passent entre les gouttes, me sont envoyés par des amis.

Donc non, les gens.

Les révolutions, ce sont des gens qui les font. Oui, oui, es gens comme toi… D’ailleurs, vu comment tu vis tu devrais penser à…

Enfin.

Donc des gens

Des gens qui saignent, des gens qui se font mal, des gens qui reçoivent des trucs sur la tête, des gens qui meurent aussi, ça arrive. Des gens qui sont en prison, c’est encore le cas aujourd’hui. Le blogueur égyptien dont je vous ai parlé la semaine dernière et aujourd’hui entre la vie et la mort et risque fort d’y passer d’ici quelques jours.

En Syrie, nouveau paradis de la planche à billets, des gens continuent de mourir et Internet, outil de la cyberguerre, à défaut de faire la révolution, permet à l’Etat de les espionner en grand. Lecteur, je te conseille cet excellent papier de Reflets et les logs qui vont avec. Oui, tu peux cliquer, non, tu ne vas pas mourir foudroyé, les espions syriens ne vont pas taper à ta porte dans la nuit (quoique…) et ton système ne sera pas envahi par le top du top de l’espion informatique (non, ceux-là, sont occupés à aider les Syriens…)

La révolution, ce n’est pas un jeu en ligne, ni des échanges diplomatiques qui ne mennent pas à grand chose.

Alors s’il vous plait, arrêtez les titres à la con et que ce soit sur les réseaux sociaux ou sur les révolutions, posez-vous les bonnes questions !