Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 19 juillet 2011

Mardi, c'est s****lie

Je vous l’avais dit que ça sentait mauvais, la France.

Pas plus tard que la semaine dernière, d’ailleurs.

Si, si, souviens-toi.

Ca sent tellement mauvais que Cricri V. non, pas notre Cricri du Nord de Sète, hein, a décidé de nous pondre un texte de loi tout pile comme en Tunisie.

Pas besoin de passer par le tribunal, en France, on a l’Assemblée Nationale.


Dans ce petit texte, Cricri V., l’ami des internautes, se fait le Don Quichotte de la pornographie en ligne et va nous pulvériser quelques moulins à vent avec quelques-uns de ses amis.

« La pornographie, sans limite, envahit les foyers par le moyen d’internet et s’insère de manière pernicieuse dans la vie de nombreux jeunes. La majeure partie ne cherche pas à y avoir accès a priori, mais se trouve face à des images et des vidéos qui ne correspondent pas à leur recherche. Ces images sont courantes, et donc banales. Elles poussent à démystifier ce type d’information pour en faire des biens de consommation innocents et souvent socialement acceptés, voire socialement valorisés. »

Internet ? Non. Télévision ? Oui

Et les pubs pour les yaourts avec les femmes à poil ? On en fait quoi ? Les enfants, ils les regardent bien, non ? Et les pubs avec les petites filles en princesse ou en ménagère et les garçons en mécanciens aux cheveux courts habillés en bleu ? ça ne forge pas les petits esprits des petits enfants ?

« Le problème est ainsi psychologique mais aussi d’ordre médical. Il s’érige en véritable question de société lorsqu’on se fie aux chiffres relatant l’importance prise par les sites pornographiques sur internet. On estime qu’aujourd’hui 80 % des adolescents ont déjà visionné des films pornographiques dont un enfant de dix ans sur trois. De manière globale, le mot clef le plus tapé dans les moteurs de recherche est « sexe ».

Or, un enfant de 6 à 7 ans (comme on en rapporte beaucoup de cas) qui visionne une scène pornographique pouvant inclure des pratiques sadomasochistes, manifeste des troubles similaires à ceux qui adviendraient s’il avait subi un abus sexuel (perte du sentiment d’exister – de l’estime de soi – ambivalence – mort intérieure).

La personne est ainsi déstabilisée dès son plus jeune âge et on assiste à l’émergence d’une nouvelle frange de population : celle des dépendants sexuels. En effet, à l’image de toute drogue, la personne en vient à demander toujours plus au niveau sensationnel au fur et à mesure qu’elle en revient à la vision de ces sites année après année. »

C’est tellement facile de prendre les enfants comme cheval de Troie en sachant bien que cela va toucher tout le monde. Alors petit lecteur, moi qui ne fais jamais de prévisions, là je vais t’en faire une.

Prochaine étape, les pédonazis !

La prochaine étape, et je le vois venir, c’est qu’on va nous dire que la pornographie sur le net, c’est aussi la pédophilie, l’utilisation des enfants et tout et tout… Et comme tu ne t’y connais pas, tu vas le croire quand on te le dira aux infos, juste après la pub avec la femme à poil qui vend des yaourts.

Alors que cela n’a rien à voir. Je te laisse compulser ce très intéressant rapport, au moins tu seras armé et tu auras de quoi ne pas te faire enfumer l’esprit sous peu. C’est important.

Ce qui va arriver, petit lecteur (Oui, oui, madame Irma, et tout… ) c’est que Cricri V. et ses potes ne vont pas s’arrêter là, voyons, ce serait trop tentant. Ils se sont un peu loupés sur la musique alors...

Du tarif social au vrai accès à l'info

Pourquoi ne pas bloquer Wikileaks ? Pourquoi ne pas bloquer l’accès à l’information en créant un tarif social qui fait que les gens ne pourraient se connecter qu’à leur mail et pas plus à la maison. Sous couvert d’aider les pauvres, on les prive de l’accès à l’information. Le véritable acte social serait de pousser les fournisseurs d’accès à baisser leur prix (oui, je le met au singulier puisqu’ils ont tous le même prix). Mieux ! D’installer des bornes wifi partout pour que les gens accèdent au web gratuitement.

Je ne sais pas toi, lecteur, mais quand je lis Ravages de Barjavel, la Ferme des animaux et 1881… ça me fait penser à la société dans laquelle tu vis. Tu ne trouves pas ?

MAJ : le titre a été modifié
pour ne pas choquer
ma sensibilité des plus jeunes
http://twitpic.com/5sfaqm 

Commentaires

Tu t'es autocensurée?

Écrit par : El Camino | mardi, 19 juillet 2011

toi, t'as compris le sujet de mon prochain billet ;-)

Écrit par : Ju | mardi, 19 juillet 2011

Les commentaires sont fermés.