Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 08 juillet 2011

Se loger à Tunis

Se loger à Tunis relève du parcours de la combattante.

J’en viens à me dire que c’est pire que du côté de chez Seb… et pourtant, pire qu'à Paris, c’est dur à faire !

Petites annonces dans le journal, sur les sites Internet, messages sur les groupes coloc à Tunis de Facebook et Couchsurfing


Je suis quand même tombée sur les fesses (non, pas comme ) en passant quelques coups de fil pour me loger seule. LA première question que pose les proprios : « Vous êtes française ou Tunisienne ? » Française, madame. Ah ben non, pas possible. Une fois, deux fois, trois fois… Mais l’Egyptien a cette image boite à fric du français… Pas le Tunisien ?

A force de poser la question, j’ai finalement obtenu une réponse : « Les français, vous faites la fête, vous buvez… Et les filles… » Oui, les filles ? « Ce n’est pas possible, avec les garçons, toussa… »

J’ai donc reposé la question

J’ai obtenu la même réponse plusieurs fois.

Autre plan, la coloc avec une/des Tunisienne(s). Je suis tombée sur des nénettes très sympathiques, au premier abord. Le genre de nénettes avec qui il pourrait être très cool de vivre. So what ? Pas d’amis qui boivent ou fument, pas d’alcool, pas de bouffe à la maison, sauf s’il s’agit de gens chastes, purs, qui ne boivent pas et ne restent pas dormir à la maison. Elles-mêmes ne peuvent pas vivre autrement même si certaines bravent les interdits, et c’est ça qui est chouette.

La morale, toujours. La morale.

Alors oui, je suis française, je cherche un logement. Je bois, je mange et je fais la fête. Autant en profiter aujourd’hui, puisque je n’aurai pas de retraite.

Et c’est pas près de changer !

 

 

Commentaires

et oui, mon Louis ! mais tu opposes deux choses totalement différentes : la révolution pour la liberté de tous les jours, pour vivre tout simplement et la morale qui est plutôt "culturelle" chez certaines personnes qui sont élevées comme ça...

Écrit par : Ju | vendredi, 08 juillet 2011

Bien la peine d'avoir fait une révolution , si c'est pour garder une morale qui dit que les filles ne sont pas aussi libre que les garçons. ouai je sais , je suis un vieux râleur. mais toutes ces polices de la pensée me gave.

Écrit par : petit louis | vendredi, 08 juillet 2011

Dépeche toi. Dans un an je viens faire la fête chez toi! Et les filles du nord....surtout celles de l'époque flower-power...

Écrit par : Martinke | vendredi, 08 juillet 2011

Que tous ces gens fraîchement libres profitent, sans en perdre une miette, de cette phase passionnante de la reconstruction politique de leur pays. Après viendra le temps gris de la désillusion, du blasement cultivé pour occulter ses propres inconséquences : époque égrotante de nos (trop) mûres démocraties en quête d’un nouveau souffle.
Cf. http://pamphletaire.blogspot.com/2011/02/abats-de-dictatures.html

Écrit par : Decrauze | vendredi, 08 juillet 2011

LOL j'adore ton billet ; et oui, j'ai bien peur que la morale-hypocrisie ait raison de notre révolution... Anyway, jette un coup d'oeil sur ce groupe: http://www.facebook.com/group.php?gid=61412246327&v=info Tu pourras y trouver ton bonheur : )

Écrit par : lilia | lundi, 11 juillet 2011

Oui, tu sais, il y avait les mêmes au Caire : pas le droit de ramener du monde, etc... avec le Bawab, sorte de concierge, qui pointait les allées et venues des uns et des autres ! Jusqu'à compter le nombre de personnes qui dorment chez toi ! héhé !
MAis là bas, il était moins facile de trouver à vivre avec un local, ici tu peux, c'est sympa. J'ai finalement trouvé à me loger avec un Canadien et un Egyptien, de quoi continuer à pratiquer mon arabe, du côté de Sidi Bou Said.

Écrit par : Ju | lundi, 11 juillet 2011

Ce témoignage me fait du bien ! Merci de dire sans détour ce qu'il en est vraiment en Tunisie. Parce qu'on entend toujours la version unique du méchant occident raciste et xénophobe mais ces étrangers qui viennent vivre ici (je suis Tunisienne pour précision et j'ai toujours vécu en Tunisie) ne se rendent pas compte qu'ils sont totalement livrés à eux-même et qu'ils n'ont aucun droit. Et ça reste malheureusement valable pour ceux qui se marient et viennent s'installer ici pour fonder une famille : aucun droit.
Le pire c'est que ça n'indigne personne bah vous êtes pas musulmans (ou musulmans de souche pour les fraîchement convertis) alors c'est un peu comme si vous n'étiez pas totalement humains.

Écrit par : Lilith | lundi, 11 juillet 2011

Merci à toi ! Après, c'est juste un contats. Après trois ans à vivre à l'étranger, je commence à avoir l'habitude de chercher à me loger dans différents pays. A chaque fois, je fais un petit billet pour expliquer. Rien de bien cogité, juste du vécu, de l'ambiance. Pour le reste, je n'ai pas encore eu le temps de m'apercevoir de ce que tu racontes. Ce sont en tout cas des choses très graves.

Écrit par : Ju | lundi, 11 juillet 2011

Oui très grave en effet, parce que soit c'est carrément au niveau de la loi, soit c'est tellement ancré que c'est juste normal pour tout le monde et personne ne trouve rien à redire : morale, hypocrisie et non dit

Écrit par : Lilith | lundi, 11 juillet 2011

C'est à vous de faire changer les choses !

Écrit par : Ju | lundi, 11 juillet 2011

Les commentaires sont fermés.