Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 20 juin 2011

#botzaris36 putain de gauche !

Je suis née le 18 mai 1983 en France, dans un pays de gauche

Un pays avec des gens, des humains, connus ou non, s’engageaient pour les autres et encouragent le plus grand nombre à faire de même chacun à hauteur de ses moyens.

Je suis revenue en France, un pays plus de gauche

Un pays avec des gens qui laissent une centaine de personnes dans le froid parisien.

Un pays avec des partis politiques, toutes tendances confondues qui s’en foutent, personne ne serendant sur place.

Un pays avec des blogueurs sympathisants ou militants de gauche de qui on attend des écrits et/ou des actions en rapport avec leurs idéaux, du moins avec les idéaux qu’ils affichent en vitrine : solidarité, entraide, échange, humanité.

Personnages politiques et blogueurs politiques, même combat. C’est facile de critiquer une société qui laisse crever l’étranger, ça l’est moins de s’engager. Alors qu’ils ont un vrai poids et qu’ils seraient utiles.

Et bien non.

blogillustre.JPG

On claviote, on écrit, on twitte…

Mais pas plus parce qu’en fait, on a juste de la gueule.

Dans moins d’une semaine, je vais quitter la France, un pays plus du tout de gauche et plus du tout humain. Où la gauche « officielle » et électorale s’en fout des être humains Tunisiens de Botzaris. Pourtant, la nature nous a bien fait le coeeur à gauche, non ?

Je la quitte pour les mêmes raisons que j'avais choisi de la quitter quand Sarkozy a été élu à la tête du pays. Marre de se battre contre des moulins à vent. Sauf qu'à l'époque, un réel contrepouvoir existait. Aujourd'hui, il est juste question de personnes, de partis, de marocains et diners en ville. Pourtant, aujourd'hui, c'est la journée mondiale des réfugiés.

Dans moins d’une semaine, je quitterai un pays où se dérouleront des élections présidentielles sous peu. Je me souviendrai de leur immobilisme et leur inhumanité en choisissant de ne plus voter des vendeurs de paillettes.

Les grands discours ne servent à rien s’ils sont déclamés par de tous petits hommes

Commentaires

"Personnages politiques et blogueurs politiques, même combat. "

Pas d'accord. Tu surestimes l'importance des blogueurs...

Écrit par : Nicolas | lundi, 20 juin 2011

Oui, c'est plus la question des militants qui est posée.

Écrit par : Romain / Variae | lundi, 20 juin 2011

Non, Romain, la question des politiciens aussi qui nous font de grands discours qu'ils n'appliquent même pas à eux mêmes. Serieusement, aujourd'hui je me pose des questions sur qui voter.
@Nicolas tu ne faisais pas partie récemment d'un collectif de blogueur qui appelait à des choses importantes pour la politique ? genre un candidat unique, toussa ? quel intérêt si les blogueurs politiques n'ont pas de poids ?

Écrit par : Ju | mardi, 21 juin 2011

Justement ! Peut-être que le collectif a un poids... Toujours est-il que je n'ai pas l'habitude de "m'indigner" et je pense que ce n'est que par les urnes qu'on aura un monde meilleur...

Ce n'est pas à TOI de décider quel sera mon combat et ce que je dois faire pour mon engagement or ton billet sonne comme une baffe.

Écrit par : Nicolas | mardi, 21 juin 2011

Biensur que le collectif a un poids ! c'est justement à ça que servent les collectifs, Nicolas. et tu as eu 8000 fois raison de t'investir si ça colle à tes idéaux. Maintenant ne vient pas me dire que les blogueurs politiques n'ont pas de poids si d'un autre cote tu penses qu'ils en ont un en montant des projets comme celui ci.
Je suis convaincue que les blogueurs politiques ont un poids, c'est une chose.
La seconde est que certains, qui se placent sur se créneau nous balancent des idéaux que l'ont croit justes et portés par des gens de valeur alors que quand des gens souffrent, on s'aperçoit que ce n'est que de la pure hypocrisie.
Par les urnes, OK. J'en etais aussi convaincue que toi jusqu'à il y a peu. Je vais donc choisir de voter en accord avec mes idéaux qui sont les idées d'humanisme défendues par le RESF dont je fais partie, par la cimade, et par plusieurs collectifs contre l'exclusion... et c'est certainement pour ça que je voterai blanc.

Écrit par : Ju | mardi, 21 juin 2011

@nicolas j'oubliais le plus important, tu ne fais pas partie de ceux qui se la touchent en se la jouant grands défenseur des idéaux... donc la baffe n'était pas pour toi... domage collatéral ?

Écrit par : Ju | mardi, 21 juin 2011

aujourd'hui on parle de Botzaris, hier des roms, demain des fermetures de classe... il n'est jamais bon de monter en épingle UN problème. Nos blogs ne peuvent pas être de simples fils de dépêche AFP version malheur du monde.

Depuis l'évacuation de la jungle de Calais, quelqu'un est retourné voir sur place ?

Est ce que je m'énerve moi quand personne ne reprend les infos sur les 4 de Tours, est-ce que Circé s'énerve quand Libeorleans crève en silence ?

on ne peut pas fonctionner que sur l'émotion, et que celles et ceux qui sont mobilisés sur une question (tragique au demeurant) s'&agacent d'une apathie (qui n'en est pas une) qu'ils pensent voir chez les collègues.

Monter un malheur contre un autre, c'est ce que fait un Dieudonné, et tu vaux largement plus que lui, bisous toussa

Écrit par : gael | mardi, 21 juin 2011

Tiens ! J'ai bien reçu un mail pour le com de Gaël mais pas pour les réponses de la taulière. Y'a un bug.

Je me doute que la baffe n'est pas pour moi ! Sinon, tu ne viendrais pas boire des bières avec moi, demain...

Ce que je voulais dire, c'est qu'on ne peut pas comparer un politicien ou un blogueur. Un politicien a une responsabilité en se présentant devant les urnes, voire en étant élu. Le blogueur ne fait que raconter des trucs. Tiens ! Gaël est là... Avec nous deux, dans les leftblogs nous avions comme "rôle" de dynamiser ce bordel afin de rendre les blogs politiques engagés plus visible. C'est chose faite...

Écrit par : Nicolas | mardi, 21 juin 2011

"On claviote, on écrit, on twitte..." Bon résumé.

Écrit par : M.Gd | mardi, 21 juin 2011

@Gael je ne te parle pas de bloguer, là, mais d'aller sur le terrain prêter main forte à ceux qui en ont besoin. Pas juste de blogueur. et non, je ne monte pas un malheur contre un autre, je ne parle pas d'un autre sujet dans ce billet. Juste celui ci, pour initer les gens à bouger.
@Nicolas on ne dit pas "des bieres" mais "beaucoup de biere" d'abord ;-) Je reprends ton comm "Un politicien a une responsabilité en se présentant devant les urnes, voire en étant élu. Le blogueur ne fait que raconter des trucs." Oui mais le blogueur qui raconte des trucs politiques, c'est pour convaincre, pour défendre des idéaux... qu'il ne s'applique pas à lui même. En me rendant aux Buttes Chaumont l'autre jour, je me suis retrouvée déçue de certains.

Écrit par : Ju | mardi, 21 juin 2011

Les commentaires sont fermés.