Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 05 juin 2011

Un jour, une fleur

Je râle sérieusement depuis que je suis rentrée mais bon, je m’en fiche parce que je repars.

Et soudain, dans cet univers de brutes et de communication, j’arrive à l’arrêt de bus de ma zup pour partir en direction de la gare.

« Vous voulez vous asseoir, madame ? »

Gné ? Je fais répéter à cette petite jeune fille.

« Vous voulez vous asseoir ? »

Non, non, merci, jeune…  Ca devient tellement rare, ce genre de comportement.

Puis la petite vieille à côté d’elle se lève et prend son bus. Je vais donc m’asseoir sur le bout de banc vide. Il manque les horaires biensûr à l’arrêt de bus de la zup. Il manque une vitre aussi.

Comme d’hab, j’ai presque envie de dire.

Je m’assieds.

« Attention, au bout c’est mouillé ! »

Gné ?

Merci, jeune.

Je me suis donc assise un peu plus près d’elle.

Je lui donne l’heure. Elle sera en retard. A l’école ?

« Non, je travaille ! »

Et de m’expliquer qu’elle bosse dans un magasin de vêtements de la rue Gambetta.

Dans le bus, arrivés vers l’hôpital, quand une horde de petits vieux sont montés, la jeune n’a pas attendu que le bus s’arrête pour se lever et laisser son siège.

Il y a des jours où on est contents.

 

Les commentaires sont fermés.