Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 24 mai 2011

de l'emetteur et du récepteur

Cela fait un moment que je voulais écrire ce billet mais je n’ai pas trouvé le temps. Je papotais donc avec Gabale suite à son texte sur le fichage des homos, une belle saloperie. Son billet est très bien documenté. Le voilà me sortant que la presse n’en parle pas, à cause de l’affaire Laurent Blanc « qui n’intéresse personne. »

Et oui, encore la faute des journalistes !


Vilains !

Sauf que Gabale prend le problème à l’envers. Les patrons de presse savent ce qu’ils font. On a tous les ingrédients pour une histoire à succès.

- Un Laurent Blanc vainqueur de 98 qui a fait rêver les trentenaires d’aujourd’hui quand ils étaient ados.

- Une population ciblée qui, même si les statistiques ethniques sont interdites, représente une part non négligeable de la population française.

- Des allers, des retours, des excuses, des petites phrases… qui font parler la ménagère.

- Un sujet qui n’a pas besoin de trop de cogitation pour déchaîner les foules.

- Les vieux réacs s’en donnent à coeur joie.

Alors que dans le cas du fichage des homos on touche à une partie de la population beaucoup plus faible, le projet n’est ni porté ni contré par une personne qui provoque quelque émoi ou souvenir dans l’inconscient collectif. Dans le cas du fichage des homos, tu as une autre partie de la population que cela dérange au mieux, rebute, au pire, de croiser des homosexuels. Une lutte longue où on gratte, on gratte, sans petites histoires ni saloperies.

On a les infos qu’on mérite et le Français est tout sauf altruiste, réfléchi, intéressé par le droit et encore moins intéressé par le sort des homosexuels. Par contre, il vote Le Pen aux présidentielles, Marine aux cantonales, jalouse son voisin qui a une bourse pare qu’il vient d’une Zep, qu’il est issu de l’immigration et a une plus belle voiture… etc.

Cette affaire, aussi grave qu’elle soit, est peut-être d’ailleurs sortie dans les médias. C’est juste qu’elle est inaudible. On monte le son de la télé pour entendre les excuses de Laurent Blanc, on fait la vaisselle quand il s’agit d’une crise humanitaire au Darfour.

Mis à part un petit cercle de quelques initiés, de quelques sachants, de quelques personnes qui vont s’intéresser au monde qui les entoure, aux libertés, à cette France qui réduit de plus en plus les libertés et tente, aujourd’hui, de nous ficher.

D’ailleurs, en parlant de fichage, vous avez nettoyé votre profil Facebook ? A quelques jours de l’ouverture ueG8 et de la jolie poignée de main bling bling entre le président des Français et Marc-le-petit-génie-milliardaire, il est bon de rappeler que c’est grâce à vos nos données personnelles qu’il s’enrichit.

Les commentaires sont fermés.