Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 09 mars 2011

et si vous lisiez du @sebmusset ?

Je viens de terminer Les Endettés de Seb Musset que tu dois lire, champion, mais en commençant par la page 291 où débute la nouvelle Extinction de parisiens. Une bonne claque qui reprend habillement en filigrane, à travers les appartements d’un immeuble, les thèmes repris dans son livre.


seb.jpgLa société de classes avec la bonne égoïste américaine pleine aux as face au modeste héros conscient de toute la vie autour de lui, la vieille harcelée moralement pour qu’elle quitte un appartement en ruines, retapé pour être reloué à un étudiant endetté ou à des touristes à la semaine, la difficulté pour les couples de se loger à Paris, la disparition des relations humaines dans notre quotidien au profit soit de la rentabilité soit des relations biaisées, basées sur l’apparence, les nouveaux riches, petits proprios, la spéculation locative, les surdiplômés qui ont du mal à trouver du travail…

Un univers

C’est tout un univers que Seb Musset nous dépeint dans ce livre (vas y, achète !) à travers une série de nouvelles et de portraits de gens qui pourraient être nos amis, nos voisins.

Il y a un côté malsain et salvateur en même temps au fait qu’il nous invite à gratter, voir au delà des murs mauves, de la télé et des dernières acquisitions, comme si ceux que nous connaissons n’étaient pas réellement ce qu’ils montrent. Mais a-t-on envie de les voir ? Salvateur aussi parce qu’il nous invite à ouvrir les yeux. Il prend du recul, il analyse et la critique, assez forte, tombe. Là, entre les lignes et dans notre esprit. Pas besoin de sortir du descriptif pour véhiculer la moquerie, le dégoût ou la consternation chez le lecteur.

stop-conso

Enfin, l’autre idée véhiculée par le bouquin c’est la décroissance, ou plus précisément, la critique de la consommation inutile, idée que je partage, comme tu le sais, petit lecteur du bout du monde.

Seule petit critique, l’ordre des nouvelles. La première moitié du bouquin comporte es sujets qui se répètent trop, même si traités de manière différente. On peut être tenté de passer à une autre, avant de revenir. Il aurait peut être fallu un ordre aléatoire… à moins que ce soit voulu ?

En tout cas, faut le lire les champions, parce que c'est aussi bien écrit. Même en PDF, c’est moins cher ! (vas y achète !)

Commentaires

Je viens de le recevoir il y a trois jours, je m'y attellerai donc très bientôt.
(passé par Lulu.com, j'aurais dû demander ma petite dédicace au principal intéressé aussi, suis-je bête)

Écrit par : MHPA | mercredi, 09 mars 2011

Tiens Ju, t'avais pas dit, j'écrivaille également, parfois, mais plutôt noires fictions style, là :

http://amarreesnoires.blogspot.com/

Écrit par : MHPA | mercredi, 09 mars 2011

Tiens Ju, t'avais pas dit, j'écrivaille également, parfois, mais plutôt noires fictions style, ici :
http://amarreesnoires.blogspot.com/

Écrit par : MHPA | mercredi, 09 mars 2011

@Mike il n'est jamais trop tard ! email, café, dédicace...
moi aussi j'écris, héhé ! http://editiondelamouette.com/Desnouvellesdelamort.aspx tadam !!!
J'ai deja visit tes autres site, je connaissais ;-)

Écrit par : Ju | mercredi, 09 mars 2011

Merci pour ce beau billet. Pour l'ordre des histoires, j'ai essayé de composer ça comme un LP (varier les rythmes tout en respectant une relative chronologie : sarkozysme triomphant > fin des illusions > crise).

Écrit par : sebmusset | mercredi, 09 mars 2011

Ah merdouille, j'ai l'air malin de me répéter comme ça... Youpi, voilà le printemps !!! Bon soleil à tous...

Écrit par : MHPA | mercredi, 09 mars 2011

"A" me répéter comme ça... (Ca m'apprendra à ne pas me relire, aussi).
Bon j'arrête de polluer le secteur, ça va faire plage bondée et c'est désagréable de s'y étaler après quand on y ait abandonné un tas de bazar.

Écrit par : MHPA | mercredi, 09 mars 2011

@Mike tu peux venir t'abandonner quand tu veux, mais attention on est à Sete'ici et pas au Cap d'Agde.
@Seb merci pour les précisions, c'est donc normal ce que j'ai ressenti au début !

Écrit par : Ju | mercredi, 09 mars 2011

Les commentaires sont fermés.