Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 03 mars 2011

Le business de la révolution

 

_DSC0826.JPG

 

En marge des manifestations de la place Tahrir qui n’ont jamais cessé, se trouvent de plus en plus de petits vendeurs qui perpétuent le business de la révolution.

Drapeaux floqués du 25 janvier, plaques minéralogiques en plastique, bandeaux, mais aussi petits objets à la gloire des personnes décédées pendant la révolution. Les martyrs, comme ils les appellent ici.

Sur facebook, le gigantesque groupe qui leur est dédié ne cesse de voir croître le nombre de ces membres. Il n’en fallait pas plus pou que quelques petits malins sentent le filon.

Pas ceux de la place Tahrir, non. Ceux-là sont les derniers maillons de la chaîne qui revendent à l’unité des stocks achetés chez un vendeur, lui-même fourni par un grossiste.

La révolute, ce n’est finalement pas que les luttes, et sous les pavés de Tahrir, on trouve du sable, c’est vrai, mais on trouve aussi de tous nouveaux relents capitalites.

 

 

_DSC0833.JPG

 

 

 

 

Commentaires

V'la t'y pas que parti comme tu le décris, ça va devenir une "nouvelle révolution libérale" (Viré les communistes du pouvoir stalinien avec l'aide de Facebook et de google, rentabiliser la pyramide à long terme, ouvrir le désert aux marchés sur un planning Stock-exchange...)
Ah ça va être chouette...

Écrit par : MHPA | jeudi, 03 mars 2011

Le problème, mon Mike, c'est que c'est juste une toute petit partie de la population qui a trouvé ce créneau, et qui est, oui, en haut e la pyramide à amasser l'argent. Ceux qui se font berner ce sont les révolutionnaires.
Après, ce n'est pas étonnant quand tu vois que pour le moindre service rendu, on te demande des sous ! chose qui n'existe pas en Asie. Si tu veux donner qqch en échange, les gens le prennent super mal.

Écrit par : Ju | jeudi, 03 mars 2011

Les commentaires sont fermés.