Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 28 février 2011

Treillis power

Dans la série « faut-il en rire ou en pleurer ? »

En plus d’avoir une gestion militaire de tout ce qui est lié à l’information, l’armée égyptienne a décidé d’en remettre une couche.

Jugez plutôt. Le général Tareq Mahdi, chargé des « affaires morales » de l’armée, gère aujourd’hui l’Union de la radio et de la Télévision. Ca nous annonce des jours heureux de liberté télévisuelle, selon vous ?

Sur la chaîne Dream TV, samedi 26 février, Mahmoud Saad, présentateur de l’émission Egypt today (la plus suivie de la télévision publique), a démissionné. Il protesterait contre une demande d’interviewer Ahmed Chafiq, actuel premier ministre qui était aussi premier ministre sous Moubarak, la demande venant de sa direction. Il aurait refusé de l’interviewer et affirmé qu’il rejoindrait les révolutionnaires sur la place Tahrir.

D’ailleurs, une fois n’est pas coutume, je lance la chaîne. Que pensent les collègues Dominique, Melclalex, Nicolas, Romain, Gabale et Martin (qui se remettrait à écrire ?), en général, du fait qu’une armée dirige un pays ?

Je ne sais pas pour vous, mais moi, je ne suis pas rassurée.

 

Commentaires

Ca n'a effectivement rien de rassurant mais une autre possibilité, le temps qu'un vrai système démocratique voit le jour, était-il possible ?

Écrit par : Nicolas | lundi, 28 février 2011

Ok. Je vais y réfléchir. ;-)

Écrit par : Gabale | lundi, 28 février 2011

@Nicolas ben le problème c'est qu'avec l'armée, ce n'est pas la démocratie qui se met en place.
@Gabale héhé ! vous allez tous conclure en disant "que Julie ne lance plus de chaine !"

Écrit par : Ju | lundi, 28 février 2011

Non, mais ils ont promis de élection dans 6 mois...

Écrit par : Nicolas | lundi, 28 février 2011

c'est bien le probleme, les élections étaient DEJA prevues dans 6 mois et la constitution dit qu'elles devraient avoir lieu 60 jours apres le depart du président.

Écrit par : Ju | lundi, 28 février 2011

Egypte: Le référendum constitutionnel annoncé pour le 19 mars
Mis à jour le 28.02.11 à 22h23
Le référendum constitutionnel aura lieu le 19 mars, suivi par des élections législatives en juin et un scrutin présidentiel six semaines plus tard, a déclaré lundi un jeune activiste de la "révolution du Nil" après avoir rencontré le Conseil suprême des forces armées au pouvoir en Egypte. "Le CSFA nous a dit son attachement à ce qu'un gouvernement civil soit mis en place dans les six mois à venir et a refusé de prolonger cette période", a déclaré à la presse Zyad el Elaily, reçu dimanche par trois membres de cette instance militaire qui a pris les rênes du pays après la chute, le 11 février, du président Hosni Moubarak.

Écrit par : josianej | mardi, 01 mars 2011

Je vais également y réfléchir Ju ;) Merci

Écrit par : dominique | mardi, 01 mars 2011

Les commentaires sont fermés.