Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 26 février 2011

L'armée, les internautes et le peuple

Il y avait mois de monde, sur Tahrir, hier. Pourtant, c’est là que les gens devraient se mobiliser. Ils se sont (encore) fait avoir par l’armée. Rien ne change, je vous le disais. C’est maintenant vérifié avec un remaniement ministériel qui ferait pâlir toutes les démocraties du monde.


Les nouveaux de la classe occupent pour la plupart des postes secondaires. Et l’enseignement, vous allez me dire ? Il suffit de sucrer les fraises pour les trois mois de cours à venir avant les vacances scolaires. Le ministre important arrivera lors des prochaines présidentielles.

-M. Ahmed Gamal  Moussa, ministre de l’Enseignement 

 -M. Magued Ibrahim Osman, ministre des Télécommunications

 -M. Achraf Hatem, ministre de la Santé et de la Population

 -M. Mahmoud Latif, ministre du Pétrole et des ressources minières

 -M. Amr Salama, ministre de la Recherche scientifique et de la technologie

 -M. Magued Abdel Khalek, ministre de Solidarité et de la Justice sociale 

 -M. Samir Al Sayad, ministre du Commerce et de l’Industrie

 -M. Ismaël Fahmi, Main d’œuvre et Emigration

 -M. Mounir Fakhri Abdel Nour, Ministre du Tourisme 

 -M. Mohamed Al Sawi, ministre de la Culture.

Pour ce qui est des anciens maintenus, on retrouve toute la clique de l’avant révolution aux postes importants

-Le maréchal Hussein Tantawi, ministre de la Défense

 -Ahmad Aboul Gheit, ministre des Affaires étrangères

 -Mamdouh Mareï, ministre de la Justice

 -Mahmoud Wagdi, ministre de l’Intérieur

 -Fayza Aboul Nagua, ministre d’Etat (sous-secrétaire d’Etat) pour la coopération internationale

 -M. Magued Georges, ministre d’Etat (sous-secrétaire d’Etat) pour l’Environnement

 -M. Sayed Machaal, ministre d’Etat (sous-secrétaire d’Etat) pour la production militaire.

Est-il utile de rappeler que le premier ministre reste aussi en foncion ? En gros, les dirigeant à des postes importants ne bougent pas, on donne du pain, des jeux et des nouveaux ministres de seconde zone a peuple histoire qu’il se remette au travail.

 L'armée et les SMS

PB140093.JPGL’armée envoie aussi Des SMS sympathiques pour dire de se remettre au travail, qu’il n’y a pas de raison de bouger. En gros, faites repartir l’économie, aliénation par le travail, tout ça, nous on s’occupe de vous... ou on vous frappe sur Tahrir, au choix. Ils ont très drôles à lire, ou à se faire traduire, parce que oui, c’est écrit en arabe, ces SMS.

 les cyberactivistes et le web

Pas si sûre. Sur le web quelques cyberactivistes commencent à se dire qu’il y a peut être poney sous gravillon. C’est Wael Ghonim qui twittait samedi matin : « Chère armée, ce que nous avons fait était une révolution et pas un jeu. nous ne voulons pas un gouvernement avec un ravalement de façade, ce gouvernement DOIT être brûlé ! » En format origial, ça donne "dear army, what we did was a revolution and not a game. we don't accept cosmetic changes. This governement MUST be fired !"

Il y avait beaucoup mois de monde sur Tahrir pour la manif de vendredi. Combien seront-ils vendredi prochain ? Qui des militaires ou des blogueurs seront le plus écoutés ? Est-ce que l’Egypte se lèvera tôt pour aller travailler ou pur aller manifester ?

Le couvre feu a été allégé et on peut se balader, j’en ai ait l’expérience, en pleine nuit sur la route sans problème. On peut sortir et faire la fête. Mais cette liberté toute tranquille n’illustre-t-elle pas le calme avant la tempête ? une tentative de laisser un peu de liberté pour faire appliquer, au mieux, u couvre feu plus dur et plus important ans les semaines qui viennent ? Quand les Egyptiens vont s’apercevoir qu’ils se sont fait berner, à quoi ce pays resemblera-t-il ?

Commentaires

Merci pour tous ces éclaircissements, ju, vu d'ici on ne voit rien de tout ça. On dirait bien qu'en Tunisie c'est le même processus rampant des seconds couteaux qui se réinstallent aux postes importants.
Est-ce que les égyptiens auront le courage de continuer à se battre ?

Écrit par : MHPA | samedi, 26 février 2011

Merci mon Mike ! et il reste tant de choses à vous faire passer !!! je m'y atèle aussi vite que je peux j'ai énormément de choses à gratter, des articles dans des journaux, alors je le fais au rythme que je peux.

Écrit par : Ju | samedi, 26 février 2011

La révolution c'est bien, mais sans leader politique avec un projet solide et clair de substitution, ça laisse toujours une porte ouverte aux seconds couteaux moins connus et moins haïs une fois les cristalliseurs principaux du mécontentement virés.
Il y a des partis politiques au moins en Égypte ? Ou bien les élections se joueront-t-elles entre l'armée et les frères musulmans ?
Entre Charybde et Scylla.

Écrit par : artgoutlong | samedi, 26 février 2011

ah non, ne tombons pas dans ce travers.
A la télé française, c'est assez anxiogène.
par contre, tu marques un point sur l'absence de leader... en même temps, rien n'a bougé.

Écrit par : Ju | dimanche, 27 février 2011

Les commentaires sont fermés.