Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 11 février 2011

Salade de papaye, version lao-parisienne

Il est tout à fait de saison, en cette période de grands froids, de réchauffer un peu l’atmosphère en important des denrées que l’on ne trouve pas sur le plancher des vaches.

C’est le cas de la papaye ! La papaye peut être un fruit ou un légume, au Laos, on la mange en salade. Pour une couleur plus sympa, prenez des papayes vertes et d’autres oranges, pour la préparation, c’est sympa d’en avoir des dures et des un peu plus molles.

Je voulais garder cette recette et ne la faire passer qu’à Nicolas, dont je vous parlerai très bientôt, mais j’ai finalement décidé de partager le savoir faire laotien avec tout le monde.


Je bogue-cuisine, donc. Après les yaourts, le pain, le tatziki, le manaïche libanais, why not la papaya salad ? Par contre, en terme de proportions, je fais tout à l’œil alors faudra te débrouiller, champion !

ingrédients

Il te faut donc : du citron, un pour une petite salade, deux pour une grosse.

Des petits piments, si t’en trouves pas, tu prends des gros, cela fera l’affaire tant qu’ils sont frais.

Des noix de cajou ou des cacahuètes.

De la sauce de poisson, du Kapi, pour les connaisseurs,

De la sauce sauja

Du sel, du sucre,

De la papaye, bien entendu,

De l’ail.

La dose va dépendre de la quantité que tu souhaite préparer, bien entendu.

 

papaye.jpg

 

préparation

Tu épluches tes papayes ou tu demandes au sympathique jeune homme qui t’héberge de le faire. Ce qui te laisse les mains libres pour faire ta sauce. Tu coupes en 4 tes tomates cerises, en rikiki ton ail et ton piment, tu balances tout ça dans le fond d’un grand saladier.

Tu y ajoutes du sel, tu mouilles avec le jus des citrons (si t’ajoutes du zeste, c’est encore meilleur), la sauce de poisson, la sauce sauja. Tu mélanges tout ça avec des cajou ou des cahouettes que tu auras préalablement concassées.

Tes papailles, il faut les couper en lamelles

Les laossiens font des entailles sur toute la longueur au couteau et détachent des fines lamelles avec un épluche légumes. Si tu n’en n’as pas sous la main (genre si t’habites dans un endroit desservi par la ligne 1 du métro), tu peux toujours faire tes tranches au couteau et tant pis si elles sont moins fines.

Direction le saladier, il ne reste plus qu’à tout mélanger, déposer tes zestes et quelques cajou entières dans le plat et…. Piloner ! C’est LA petite touche pour que a marche et que ça prenne, et que ça soit bon. Si, si !

Alors à ne pas négliger. C’est aussi à cette dernière étape que vous rajouterez à votre convenance un poil plus de sucre ou de piment suivant vos goûts.

Bon appétit, les gens ! La semaine prochaine, nous apprendrons le jus de citron avec Fanette qui demande ici !

Commentaires

Mmmmmm ça donne envie ... Heu, dans les ingrédients t'as oublié les tomates cerises ...

Écrit par : Artgoutlong | samedi, 12 février 2011

Les commentaires sont fermés.