Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 28 janvier 2011

Joba musclé !

Nous descendons de l'avion un peu en goguette puisque, arrivée du président oblige, la fanfare et l'armée occupent la piste. Je fais quelques photos avec l'aide d'un chinois (sont partout !)

Je me fais choper par la sécurité et me vois obligée d'effacer mes images une par une. Direction les bureaux de Soudanair pour refaire nos tickets. "et coment on y va ?" lance Stéphane alors que j'avais déjà le pouce en l'air. Nous sommes embarqué par un gars qui bose en ONG et nous dépose devant les bureaux de la compagnie.

Nous nous séparons. Stéphane prend un taxi, j'avance à pied. Je marche environ 2 km sous le soleil, 10 à 15 degrés de différence avec Khartoum. Contrairement aux gentils nordistes les sudistes ne cessent de draguer. Hallucinant.

Je ne suis pas du tout dans la bonne rue. Simon m'indique le chemin. Je fais du stop.
Je suis embarquée par un sud-soudanais qui bosse pour la création de l état. Il est fier de me montrer sa carte officielle. Me voici dans la bonne rue. Un chemin de terre en plein soleil de l après midi.
Un croisement, deux, une mini rivière a traverser... Et me voici devant sa petite maison a la porte verte.
Je joue à "j'irai pisser chez vous" (nouveau concept d'émission calqué sur celle du con qui s'impose chez des pauvres gens. Je copine avec le voisinage en attendant son retour du bureau.

Je croyais les déboires du jour terminés. et bien non !

A Juba l'électricité n'est que dans les baraques d'ONG, les grands hotels et les ambassades. Pas dns les rues encore moins dans les quartiers pauvres. De nuit en allant au resto avec Simon, chemin faisant, je mets le pied dans un trou, atterri dans un autre et roule jusque dans la poubelle du milieu du chemin.

Ca, c'est fait !

Nous partageons un repas avec ses alis qui bossent pour la plupart en ONG. J apprends plein de trucs.

Retour chez Simon, direction les toilettes dans une case voisine. Il faut passer sur une dalle qui se révèlera etre une simple feuille de carton posée sur un trou... la fausse sceptique !

Bievenue à Joba !

Commentaires

J'aime bien moi l'émission du con "j'irai dormir chez vous" d'Antoine de Maximy même si parfois je trouve qu'il est un peu trop culotté. :) Bon séjour et fait gaffe aux méchants dragueurs soudanais :O°)

Écrit par : dominique | vendredi, 28 janvier 2011

c'est tout le contraire d'un vrai backpacker. tu vis le moment, tu partages avecles gens et tout. Lui il est juste la pour les exposer comme des animaux, j'aime pas.

Écrit par : Ju | vendredi, 28 janvier 2011

J'ai jamais essayé, mais çà me semble probable qu'un logiciel de récupération de données (suite à l'effacage d'un disque dur) puisse marcher sur une carte mémoire.

Beaucoup de notebooks ont des lecteurs de cartes intégrés qui les gèrent comme un disque amovible...

NB: la récup de donnée requiert de ne pas faire d'enregistrement apres l'effacage sinon les données sont definitivement écrasées.

Écrit par : Olivier D. ze kat | vendredi, 28 janvier 2011

Oui, oui... mais bon c'était des photos de loin sur un tarmac d'aéroport faites à la va vite. Je sais que des logiciels le font,sufit de ne pas formater apparemment.
bon, en vrai, j'y connais rien, j'en ai juste entendu parler !
la bizette !
Ju

Écrit par : Ju | samedi, 29 janvier 2011

Les commentaires sont fermés.