Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 20 décembre 2010

Le cul en l'air

Désolée pour le titre mais oui, j’étais obligée, ça fait plus d’un an que j’essaie de le placer. Pour tout ceux qui sont nés à la fin des 70’s ou au début des 80’s, ça évoque la parodie de Supercopter qui pourrait finalement bien coller à l’Egypte.

Je réponds donc ici à ce billet de Rimbus qui peut mourir virtuellement tranquille puisqu’il sera difficile pour lui de faire mieux que ce billet sur la police de la pensée. Je réponds aussi à ses quelques commentaires que j’ai pu lire dans la volière (t’ain le coup de pub multilink !).

 


 

pied.JPG

 

Prier dans la rue, ce n’est pas faire du prosélytisme, c’est juste prier, au même titre que se balader en chantant je ne sais pas quoi dans la rue le dimanche des rameaux avec une branche d’hibiscus à la main parce qu’on n’a rien trouvé d’autre. C’st juste prier, c’est juste avoir sa foi. Perso, je suis athée, chose qu’ils ont encore du mal à comprendre en Egypte, mais je me marre bien en voyant la tête des chauffeurs de taxi qui me disent que j’irai brûler en enfer : « dans ma conception du monde, l’enfer n’existe pas, champion ! » Faut voir comment je les scotche à chaque fois.

Idem pour ceux qui me parlent de Tariq R. qu’il faut que j’aille à tout prix écouter sur Youtube et bla bla, pendant que je me tape un sandwitch au taramrya dans un street food. A chaque nationalité son penseur. Si je me trouve avec un couchsurfeur américain, on va lui parler de je ne sais quel penseur de l’Islam anglophone, etc… C’est assez hallucinant la capacité à faire du prosélytisme qu’ont les Egyptiens.

Culturellement, c’est intéressant. Même si je n’adhère pas, j’ai appris plein de trucs en allant voir des vidéos, en lisant des textes… faut dire que le « trouvez les infidèles, convertissez les ou donnez leur la mort » ça fait flipper, quand même… mais finalement beaucoup moins que les cathos intégristes qui manifestent aux USA contre le fait que des gamines aient le droit d’avorter.

La religions, les religions devrais-je dire, ne devraient avoir aucun rapport avec la société selon moi. C’est entre le/les dieu(x) et les particuliers. Du moins, dans ma conception du monde. Ici, en Egypte, c’est différent : Il FAUT monter sa religion qu’il s’agisse d’une petite croix tatouée sur le poignet, d’une marque de prière sur le front ou d’un voile, on est quasi obligé d’avoir une religion et de le montrer. CA, c’est du prosélytisme.

Ca n’existe pas en Syrien ni au Liban, d’ailleurs. Je me souviens quand je suis arrivée à Damas, je me disais « il manque un truc. z’ont des têtes bizarres, les gens… » j’ai mis plusieurs jours à me rendre compte qu’il s’agissait de la marque de prière.

mosq.JPGQu’après, certains s’en servent au niveau politique. Oui, t’as Marine, mais c’est Blanche Neige à côté des Frères. Il n’y à qu’à voir les films des années 1950-60-70 qui ont fait la gloire de l’Egypte dans tout le Moyen-Orient avec des nénettes en minijupes, des amoureux qui se bisoutent, des danseuses… Aujourd’hui des avocats se battent pour que des scènes trop « osées » de bouquin Les Mille et une nuits soient supprimées et avoir une édition light. On parle des Mille et une nuit, (tu sais le truc que t’as raconté 50 fois à tes gosses) pas du journal de Katsuni, hein… CA, encore une fois, c’est du prosélytisme.

Le petit père Rimbus me disait que c’était de la pire provocation de prier dans la rue, me demandant sur twitter comment cela se passe ici vu qu’il y a plus de mosquées. Et bien on pris dans les rues aussi ! Et ce ne sont ni les mosquées ni les croyants qui manquent ! Il y a des salles de prière à moitié vides et des gens qui prient dans la rue juste à côté… il faut rappeler que la part du public non musulman en Egypte est rikiki, on n’a pas besoin de convertir du monde. Il s’agit juste là de prier entre amis, membres de la même famille.

Il y a aussi des salles de prière dans tous les lieux publics et même des tapis dans les stations de métro pour que les gens aient la possibilité de prier même s’ils ne sont pas à côté d’une mosquée. A l’université du Caire, dans la fac de journalisme, il y a une salle de prière à chaque étage. Une pour les garçons, une pour les filles, une pour les garçons, une pour les filles… encore une fois. Il s’agit là de prière, pas de prosélytisme.

Perso, je m’en fiche un peu que les gens m’étalent leur foi à la face, j’ai même trouvé super drôle d’avoir des moutons dans mon jardin ou de me faire offrir des verres dans le microbus et des dates à l’heure où on rompt le jeun. Ce qui m’emmerde, par contre, c’est que les religions, peu importe lesquelles, s’invitent dans le débat politique.

La religion concerne l’intime, le privé, l’un. La politique concerne la vie en communauté, la manière d’avancer (ou de régresser quand on voit la France). La politique ne concerne pas une partie des gens.

Alors au lieu de se laisser embarquer et de suivre une belle blonde, mon petit Rimbus, je sais que tu n’es qu’un homme… fais tourner un peu l’usine à gratter et refais nous des bons billets comme tu sais les faire… en faisant attention aux mots.

« Les mots justes, je veux des mots justes. »
Celui qui trouve le film dont est tirée cette citation
gagne un papyrus pour de vrai
envoyé jusque dans sa boite aux lettres.

 

Commentaires

Tu oublies de préciser que l'Egypte est la terre des Frères musulmans, et que la revendication religieuse a remplacé la revendication socialiste après la défaite de Nasser en 1967.
La laïcité arabe est tout à fait oubliée… moi je suis de conviction socialiste et ça me désole.
Je constate que Hugues Serraf a fait un billet sur rue 89 qui en arrive à la même conclusion que moi, que les musulmans de la rue Myrha viennent de banlieue ! Comme les intégristes cathos se déplacent à St Nicolas du Chardonnet (ces derniers sont aussi néfastes et je les combat pareil).
Puisque tu es en Egypte, tu devrais t'intéresser à Gamal Al-Banna, avant qu'il ne meure… Lui est un réformateur de l'Islam qui a le courage de promouvoir un Islam éclairé, qui rejette la pertinence des hadiths. Entre lui et Sayyed Qotb il y a un monde !
Faire un billet sur Gamal Al-Banna pour montrer qu'il peut y avoir un islam moderne et compatible avec la modernité serait plus utile qu'un billet pour me répondre… je ne suis pas contre la religion des individus, je suis contre la religion quand elle veut imposer sa loi en France. En France, nous avons fait une révolution pour que la loi démocratique remplace la loi divine, je me battrai pour que cela ne change pas. Au passage, si tu ne le sais pas, sache que je suis passé devant les adouls pour me convertir avant de pouvoir me marier (en toute hypocrisie, je le reconnais, je suis un apostat et coupable aux yeux de l'islam). Donc je connais aussi un peu l'islam après 10 ans de Maroc…
Et je comprend Hassan 2 quand il a mis les barbus en prison, sans ménagement.

Écrit par : rimbus | lundi, 20 décembre 2010

tu as lu en diaégonale, Rimbus 'Qu’après, certains s’en servent au niveau politique. Oui, t’as Marine, mais c’est Blanche Neige à côté des Frères. " j'en parle des frères.
Il n'y a pas d'Islam moderne et non moderne en Egypte, il y a des classes sociales. Si tu es musulmanes issue de famille riche, tu peux te mettre en jupe, ne pas porter le voile, sortir, etc... on ne te dira rien et t'affranchir de tous les dogmes, pas de probleme.
si tu es très pauvre et dépendant financièrement des dons que te font les frères comme des habitants de mon quartier qui est très très popu, tu es obligé de faire ce qu'ils te disent sinon ils te coupent les vivres.

Écrit par : Ju | lundi, 20 décembre 2010

j'ai bien lu ton billet, et bien je ne suis pas d'accord avec ton analyse : les intégristes sont des bourgeois et des intellectuels, j'ai vécu un an à coté d'un vrai extrémiste (femme en niqab etc.) et c'était loin d'être un inculte. Je ne sais pas comment c'est en Egypte, mais au Maroc les femmes en niqab sont en général issues de la classe supérieure. Ces intellectuels sont les bergers qui entrainent le troupeau des miséreux.

Écrit par : rimbus | lundi, 20 décembre 2010

et bien c'est l'inverse en Egypte mais on est dans une société de classes

Écrit par : Ju | lundi, 20 décembre 2010

En fait, depuis que Nasser et son marxisme est passé de mode, les Islamistes se sont engouffrés dans la brèche sociale laissée par la décadence du bloc de l'est.

Il me semble que dans la plupart des pays musulmans, l'intégrisme a pris la place du marxisme, essentiellement à cause de l'injustice sociale et de la lutte de classes.

Parce qu'en aidant les plus fragiles des sociétés arabes, notamment grâce aux dons des pays du golfe, les religieux politisés par les Saoudiens ont fait le boulot de l'état et des ONG. Ce qui rend redevables ceux qui bénéficient des aides...

Je me trompe, Ju ? C'est à mon sens, la raison de l'intrusion de la politique dans la religion. Elle est rentrée dans la vie des gens par le portail social...

Ton billet est vraiment très intéressant, Ju !

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | lundi, 20 décembre 2010

Je vois ça de manière un peu plus complexe. D'aileurs, un petit billt à venir un de ces jours à ce sujet. C'est un cumul entre ce que tu dis, entre le fait d'être dans ue ociété de fonctionnaires, etc... et aujourd'hui, tu as toujours un fonctionnement assez soviétique tu sais avoir le papier bleu tamponé pour avoir le papier rose, qui te permettra d'avoir le bleu que tu devais avoir pour... etc...
et plus que l'injustice sociale. Tu as une grosse part de la population qu iest illetree a des emplois de misere et ne peut pas nourir la famille. Alors ici on va te dire que les intégristes font pareil que les chrétiens aux USA. la différence c'est qu'ici les frères ont une visée politique. Donc en fait, ils ne les aident pa, ils les achetent et profitent de leur misere. ils plus qu'etre redevables, ils doivent suivre et pour eux, finalement cela represente le vrai changement, politiquement parlant face à un état où les riches les écrasent, on est dans une société de castes et où l'état ne leur a pas donné de travail
La lutte des classes ici, c'est aps pour demain. quand tu vois des ouvriers passer plusieurs nuits à gueuler et réclamer la prime à laquelle ils ont droit pendant des ours et des ours et repartir en criant vive le président avec une simple promesse de toucher un our cette prime, je m'interroge.

Écrit par : jU | lundi, 20 décembre 2010

Il est vrai que j'avais oublié le facteur "éducation".

Il, est plus facile de manipuler des illettrés... C'est vrai que c'est vachement complexe mais on n'est pas loin de trouver les raisons...

Merci d'avoir répondu, Ju. :-)

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | lundi, 20 décembre 2010

oui, parce qu'il s'agira forcement de gens qui auront un boulot pas top, donc un petit revenu, donc... etc. mais les faire dépendre d'aides, e n'est pas les tirer vers le haut, au contraire.

Écrit par : jU | mardi, 21 décembre 2010

Puisqu'on m'appelle, je vais apporter ma pierre : dans la région d'Oujda, les organisations intégristes liées au FIS algérien faisaient des magasins où ils vendaient à perte aux miséreux Marocains, pour montrer les bienfaits de leurs idées. Je me demande si c'est très honnête, et si c'est un modèle de société viable, la vente à perte…

Écrit par : rimbus | mardi, 21 décembre 2010

Je ne connais ni cette région ni le FIS donc je ne te réponds pas sur le fond et tes propos n'engagent que toi. Mais c'est visiblement le même principe que le don. Ils achètent les gens. Parce qu'il y a une visée politique derrière, chose que tu n'as pas quand tu vas dans une fripe du Secours populaire ou chercher ton colis aux restos du coeur.
C'est quand le prosélytisme religieux sert à faire de la politique que ça me choque.

Écrit par : Ju | mardi, 21 décembre 2010

Pour moi la religion est une organisation politique, puisqu'elle impose des lois, une morale et un code de conduite pour gérer la société. Qu'individuellement les gens choisissent de s'imposer des contraintes, ça ne me gène pas, chacun est libre d'organiser sa vie personnelle… Mais quand les individus se réunissent en groupe pour faire pression sur les autres, c'est différent, et ça me déplait.

Écrit par : rimbus | mardi, 21 décembre 2010

cela dépend des religions, attention tu mets tout le monde dans le même sac. L'Islam est une religion dogmatique. En gros, c'est ça et pas autrement sinon tu es un mauvais musulman. Le Chistianisme, tu as plusieurs branches; Autant chez les Jéovah qui se réfèrent à la bible, c'est archi dogmatique, autant chez d'autres c'est ouvert.
La religion est ce que l'HUMAIN en fait en l'interprêtant et en la véhiculant via le prisme par lequel il l'a reçue et celui par lequel il la renvoie. Mais celà parce qu'on l'étale. Normalement, une religion c'est entre quelqu'un et son Dieu, ce n'est pas censé être public. Comme tu le dis, s'ils s'imposent des contraintes, c'est comme ils veulent dans leur propre quotidien c'est leur hisoire et si on m'impose des choses à cause d'une religion que je n'ai pas, cela m'embete.
Mais je te cite "es individus se réunissent en groupe pour faire pression sur les autres" il faudrait donc que les homos aient le droit de se marier, d'adopter, comme tous les couples qui s'aiment, ça serait génial, ça serait super qu'ils soient enfin libres comme les hétéros et qu'on arrête de les embeter à cause de la bonne foi chrétienne, non ?
mais prier dans la rue, c'est pas faire pression, champion, c'est juste prier.

Écrit par : Ju | mardi, 21 décembre 2010

… Mais tout à fait, l'interdiction d'avoir des relations sexuelles hors mariage, ou de l'homosexualité sont des préceptes communs à toutes les religions, chretiennes ou musulmanes…
Ces lois n'ont aucun fondement autre que le dogme.

Mais quand un groupe religieux occupe un espace public, il doit avoir l'autorisation de la préfecture, comme pour toute manifestation de groupe. On sait que les gens viennent de banlieue pour prier rue Myrha, ce n'est donc pas qu'ils ne peuvent pas faire autrement, c'est une démarche volontaire de leur part de se déplacer là, et de ne pas aller dans des mosquées où il y aurait de la place. C'est clairement un geste politique (soutenir un mouvement extrémiste) et non un geste de piété.

Écrit par : rimbus | mardi, 21 décembre 2010

Pour les rameaux, y a t il une demande à la préfecture ?
puis en ce qui concerne les déplacements c'est ta méconnaissance de la religion qui parle. Les gens doivent se rassembler dans les mosquées et/ou salles de prière voire autour s'il manque de la place parce que, pour faire simple c'est "mieux" de prier ensemble. t'as une dimension collective. et donc si les gens n'ont ni structure ni copains pour aller prier vers chez eux, ils se déplacent.
attention, j'explique juste, je ne suis pas en train de défendre une religion qui dit que la femme est incomplète, etc... tu as pu le lire dans mon billet.

Écrit par : Ju | mardi, 21 décembre 2010

je ne crois pas moins bien connaitre l'islam que toi, je sais ce que c'est que la prière du vendredi… (mais sur ce point je ne serai pas catégorique, bien sûr).
Mais ce qui est sûr, c'est que tu ne tiens pas compte de mon dernier commentaire. Le recteur de la mosquée de Paris a proposé d'accueillir les fidèle à la grande mosquée de Paris, ces dernier préfèrent la rue Myrha. Je considère qu'il y a donc de la mauvaise foi, à tous les sens du terme, dans leur démarche. Quitte à se déplacer de banlieue pour aller prier à paris, pourquoi préférer la rue ?
Ce n'est pas parce qu'on défend les musulmans qu'il faut défendre n'importe quoi. Ce serait de l'angélisme.

Écrit par : rimbus | mardi, 21 décembre 2010

J'ai été trop pris par ces temps qui courent.

Mille excuses.

Rimbus, tu sais pourquoi les fidèles préfèrent prier à Barbès plutôt qu'à la mosquée de Paris ?

1) parce que le recteur de la mosquée représente l'ordre établi

2) parce que l'intégrisme et non l'islamisme, terme que je récuse, est une forme de rébellion contre l'ordre social actuel et une sorte de pied de nez aux autorités gouvernementales.

3) Il y a peu, les jeunes intégristes que je connaissais vivaient leur foi, un peu superficiellement, comme un romantisme échevelé, un peu comme au cinéma: et je ne rigole pas. Cette mode est passée.

4) Les seuls intégristes vraiment dangereux sont des gens instruits, occidentalisés, souvent déclassés par rapport à leurs diplômes, fanatiques, dont le dogme est très construit, très logique avec une forte haine de l'occident matérialiste.
Je suis certain qu'en d'autres temps, ces gens auraient été des marxistes révolutionnaires purs et durs.

Cependant je réitère mon observation passée : je ne suis pas un spécialiste de l'Islam. Simplement j'aime la culture arabe, j'aime les orientaux, je nage au milieu d'eux, toutes tendances confondues, comme un poisson dans l'eau et surtout je les respecte infiniment.

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | mardi, 21 décembre 2010

Je ne défends pas les musulmans, bien au contraire, va lire mes précédents billets et tu verras.
J'apporte juste la vision de quelqu'un qui vit depuis plus d'un an dans un pays où la loi est calquée sur la charia, ce qui n'est pas ton cas, et où la prière c'est tous les jours, pas seulement le vendredi. J'ai six mosquées toutes à moins de 500 mètres de chez moi. Non, je ne connais pas autant l'Islam que toi dans les livres, je le vis au quotidien. Là est la différence.
quand on leur demande pourquoi ils vont prier là bas, que disent-ils ?
tu n'as pas répondu à ma question, pour les rameaux, on demande une autorisation à la préfecture ?

@ tous les deux n'y a-t-il pas une question confessionnelle genre les chiites d'un côté et les sunites de l'autre, ce qui expliquerait pourquoi certains sont à la grande mosquée et pourquoi d'autres sont à Barbès ?
@cuicui sur ton point 4 ici en Egypte c'est tout l'inverse. ce sont les classes qui veulent que rien ne bougent, peu importe la confession religieuse, de peur de perdre leurs privilèges.

Écrit par : Ju | mardi, 21 décembre 2010

Juju, j'ai 10 ans de Maroc derrière moi, je me suis converti, j'ai épousé une musulmane, et un peu sa famille… je sais ce que c'est que l'islam au quotidien. Le ramadan et le ftour j'en ai épuisé le pittoresque. J'ai vu les barbus monter en puissance, des familles divisées à cause de ça. J'ai entendu les confidences des Marocains qui me parlaient, puisque j'étais français, du poids de la religion que certains subissent plus qu'ils n'y croient. C'est pour ça que je me permets de parler de l'islam.

Ensuite, j'ai fait un billet la semaine dernière pour critiquer les processions chrétiennes, que je trouve incongrues et qui me déplaisent tout autant que les prieurs dans la rue. La sainte vierge c'est de l'idolaterie, selon moi, pas du monothéisme. Et si je critique la religion, c'est toujours en y incluant les 3, jamais une seule, pas comme ces salauds qui font du racisme sous couvert de laïcité.

C'est encore les juifs qui me dérangent le moins. Je les connais aussi, un de mes meilleurs amis est un juif marocain, laïc, qui a épousé une musulmane, laïque aussi (ils ont dû aller au Brésil pour ça). Ma belle sœur, qui est musulmane, a aussi épousé un juif (à chypre), puis ils sont allé à Tel Aviv (tiens on pourrait parler des intégristes juifs aussi), avant de revenir au Maroc. C'est ces marocains là que j'estime, pas cette multitude de tartuffes, que je croisais le samedi dans les bars à putes, et qui priaient en public le vendredi. Pas ces alcooliques qui me demandaient de leur sortir du vin du supermarché, pendant Ramadan, parce que comme européen je pouvais en acheter.

L'islam des saoudiens, je le connais aussi, dans leurs orgies qu'ils font au Maroc (celles qui y participaient me laissaient comprendre ce qui s'y passait). En 10 ans j'en ai vu de toutes sortes des musulmans, franchement, ils ne m'ont pas converti à leur culte, loin de là. J'ai vu des femmes se voiler, puis se dévoiler. j'ai vu l'islam des riches et celui des pauvres. C'est pas dans les livres que je me suis fait mon opinion.

Toutes les religions m'emmerdent, et les gens qui me disent que c'est beau, je crois qu'ils ne savent pas l'oppression qu'elle peut être. Peut être pas en France, puisque c'est un pays laïc on qu'on ne la laisse pas envahir l'espace public, mais là où elle se déploie en toute liberté, elle est totalitaire, oppressive et phallocrate.

Écrit par : rimbus | mardi, 21 décembre 2010

non, je le laisse, merci pour ton aide ! @ Rimbus
lepoids de la religion n'est pas le même en France que dans le monde musulman. c'st d'ailleurs ce dont je parle dans mon billet : la montée des Frères, les Mille et une nuits, tout ca...
Ici, par exemple, les chretiens, meme ne peuvent pas acheter d'alcool pendant Ramadan. Faire les courses pour les potes musulmans toute l'année, je crois qu'on passe tous par là.
Pour le reste, je te renvoie vers quelques billets http://seteici.midiblogs.com/archive/2010/08/11/du-racisme-4.html
http://seteici.midiblogs.com/archive/2010/06/26/on-est-des-p.html
pas parce que c'est ma prose mais parce qu'on se retrouve sur pas mal de points.

Écrit par : Julie | mardi, 21 décembre 2010

Les commentaires sont fermés.