Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 07 novembre 2010

flagada

I'm back !

Me voilà donc de retour de l'hosto après l'intervention d'hier.

Le plus dur a presque été de trouver l'hôpital « Moustachfa, » en arabe, voilà qui pourrait donner des idées de jeu à Diégo... ne le dites donc pas trop fort !

Les hospitalisations à l'étranger c'es vrai que c'est un peu la routine. Après m'être faite opérer de l'œil à Bangkok, plus rien ne peut me faire peur !

...

ou presque

...

Arrivée à l'hôpital donc, j'ai rdv à l'annexe dans un bâtiment vieillot avec le dr Wahid Doss. Là, j'arrive dans le bureau de la secrétaire qui ne parlait pas un mot d'anglais. Nous attendions tous notre tour assis dans le bureau, comme on pouvait, serrés comme des sardines et un vieux gros se la touchait en attendant son tour. Rien de bien étonnant, quand on vit en Egypte.

On vient me chercher, direction le bloc qui n'en n'est pas un à voir la tête de la clim crado et le drat taché de sang séché qu'on pose sur moi. Non, non, non, pas question que je reste là. Je rencontre le dr qui me rassure... de toute facon, c'est soit ça, soit avec un bout de verre qui se balade à l'intérieur donc...

Ok

On me plante un cathéter, parce que oui, on m'endort.

Attends, mec, vous voulez m'injecter quoi, là ? Me voilà franchement moins collaborative. Et de m'expliquer que c'est juste un truc qui me mettra toute « smooth » pendant quelques minutes le temps de me rentrer tout le matos à l'intérieur. Matos qui est en train de bouillir dans de la flotte dans un appareil à côté, j'en suis d'ailleurs à me demander si c'est bien santé-sécurité toutes ces histoires.

Et d'abord pourquoi on n'a pas un vrai anesthésiste à côté ?

Bon, ok, on n'est pas à Bangkok, ça c'est clair ça fait longtemps qu'on s'en était aperçu, mais quand même...

Là, je m'assoies et je leur dit que non, je ne veux pas le faire. Après tout, je ne sais pas ce qu'ils m'injectent etc... puis bon, c'est Cracra sans Mimi donc Niet ! Ils virent l'appareillage.

Me voilà sur le départ. Le gastro appelle le médecin francophone qui m'avait booké le rdv... et l'autre de m'expliquer qu si bout de verre il y a, que si on le laisse et que ça me transperce l'intestin, c'est opération chirurgicale et recherche du fragment dans le bidou. En gros, boucherie. C'est clair que ça fait cogiter.

Ok, je vais me faire opérer

La secrétaire ( ???) me replace le cathéter, Elle se lave les mains, bizarrement après et non avant, le tuyau boue toujours dans sa machine. L'assistant du dr débarque dans la pièce et commence à me draguer à l'Egyptienne... mec ! Je suis sur le billard alors non, je n'ai pas envie de te raconter où j'habite ni avec qui je vis.

La tension monte, on me balance un produit dans la gorge, on me tourne sur le côté gauche, on me met un espèce d'anneau en plastique entre les dents pour faire passer le tube.

Ce coup ci, on y est

L'assistant attrape ma main, c'est parti pour la piqûre qui fait faire dodo !

Je n'ai de souvenir de cette opération que le momment où je me suis retrouvée secouée comme une bouteille d'orangina. Oui, oui, la famille Ricoré, ici, ils connaissent pas. Je suis sûre que pendant la guerre, ils arrivaient à réveiller leurs morts comme ça, les Egyptiens. Je me suis retrouvée assise, mon gilet sur le dos, mes lunettes sur le nez... ils m'avaient juste secouée comme un poirier pour me réveiller. Ils me font asseoir sur un fauteuil roulant et vas-y, paie ton légume dans le couloir.

Je ne sais pas combien de temps je suis restée là à végéter dans un couloir (il n'y a que moi que ça choque ?) . J'ai essayé d'écrire quelques notes au sujet de l'opération sur mon ipod, ça commence par « J'enfilais du coton avant de repart » Je ne sais toujours pas ce qu'ils m'ont donné mai c'était de la bonne.

Je paie les 600 livres, récupère mon dossier chez le dr et rentre à la maison dans un taxi. Il est 23h.

 

 

 

Commentaires

bon mais ca va maintenant ? hein que ça va ?

Écrit par : doudette | dimanche, 07 novembre 2010

Quelle aventure ! Tu regrettes pas la France pendant ces moments-là ?! ...... Quoique...

Écrit par : argoutlong | dimanche, 07 novembre 2010

yep ! ca va mieux, merci ! un peu flagada mais c'est normal !
pour le reste, non m'étant fait recoudre l crane en pleine nuit je ne regrette pas les urgences francaises.
les hopitaux que je regrette sont les thailadais !
Puis le bon petit centre médical francais de Vientiane !

Écrit par : Ju | dimanche, 07 novembre 2010

le nom de l'hosto ,pour qu'on le mette sur la liste rouge !,y en a quand des propres et compétents

Écrit par : josiane | dimanche, 07 novembre 2010

l'anglo américain a cote de la tur du Caire

Écrit par : Ju | dimanche, 07 novembre 2010

ha ! c'est pas le plus mauvais des hosto ! ça c'est le réseau du dr farid

Écrit par : josiane | mardi, 09 novembre 2010

faux ! ce n'est pas lui qui me l'a consiellé puisqu'il n'etait pas au Caire ce week end
le dr est un bon, c'est vraiment le lieu tres sale qui laisse a desirer.

Écrit par : Ju | mardi, 09 novembre 2010

Les commentaires sont fermés.