Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 08 novembre 2010

Sans commentaire

Les Egyptiens sont plein de qualités mais parfois, je les trouve un peu border line... voire carrément cons.

C'était le cas de ce prof de fac qui, l'année dernière, avait lancé à mes étudiants en plein milieu de son cours « Mon ami Hitler, paix ait son âme... » Ce à quoi mes étudiants auraient répliqué que personne, dans ce cours, était blond aux yeux bleus.

Je ne vous dis pas dans quel état je les ai récupérés l'heure suivante. En colère, bien entendu, et dans un état de totale incompréhension... Cette histoire était bien loin sauf qu'en me baladant au hasard des rues à la recherche de livres pour enfants en arabe (oui, j'apprends à lire avec ça, c'est pas pour faire la sortie des écoles, non mais !) et je tombe sur ce bouquiniste place Tahrir.

 

PB010225.JPG

 

Des bouquins sur le Ché, d'autres en anglais rien de bien merveilleux, du moins rien de ce que je recherche. Je zyeute quand même. Et, là, à quelques centimètres de mes pieds dans la première rangée de livres... horreur !

Vous avez l'image de plus près.

PB010224.JPG

 

Voilà, en même temps, vous aurez eu l'occasion d'apprendre à écrire Mein Kampf en arabe. Je précise que c'est du cynisme. Pour ceux qui seraient nés de la dernière pluie, Egyptiens ou stupides, si vous cliquez sur le nom du bouquin, vous apprendrez des choses. Bon, faut se méfier de wikipedia, quand même.

J'attrape le vendeur et lui explique que c'est dangereux, un truc comme ça, que c'est mal... j'ai de la chance qu'il parle anglais, je peux lui expliquer tout le mal que ça a pu faire à l'Europe. Et le voilà pas qui me répond que ce livre « permet de réfléchir à ce que nous, les arabes, nous devrions faire. »

???

J'hésite entre lui taper dessus, ficher un grand coup de pied dans ses livres, acheter le machin traduit tout en arabe et le faire brûler pour alimenter le barbecue... Je ne vous dis pas le nombre d'idées qui me passent par la tête. Je suis totalement bouche bée.

Alors je lui demande pourquoi. Réponse :  « C'est un grand penseur »

...

No comment.

Je lui explique que ce livre est interdit à la vente en France. Je lui demande s'il est au courant de l'histoire de l'Europe, même juste un peu... ce qui m'étonnerait beaucoup. Et là, seconde décharge électrique dans la colonne vertébrale : « S'ils avaient fini le travail chez vous, on en serait pas là ! »

...

C'est là que je suis partie... n'allez pas me demander de dire du bien des Egyptiens, du moins pas ces jours-ci parce que j'en n'a franchement pas envie.

Commentaires

Beurk. J'étais au courant pour les ventes "décomplexées" du bouquin dans certains pays arabes, mais évidemment, vu en direct, ça doit faire un choc...

Cela dit, en parlant de choc culturel, cela me rappelle un truc que m'avait dit mon père à propos d'un séjour en Amérique latine (je crois que c'était l'Argentine ou l'Uruguay) dans les années 1990, donc largement après l'époque de la dictature: on y trouvait assez facilement aussi Mein Kampf ou les Protocoles des Sages de Sion, même pas présentés comme des documents historiques, mais comme des textes d'opinion "ordinaires".

Écrit par : Irène | lundi, 01 novembre 2010

Blague d'etudiant :

Glisse un sachet de lubrifiant percé au milieu du livre, appuie un coup pour rependre ze liquide qui fera lentement mais surement son job de sabotage...

Les pages vont se coller quand ça séchera et c'est impossible à nettoyer même si il le découvre rapidement ^^

Écrit par : Olivier D. ze kat | lundi, 15 novembre 2010

Les commentaires sont fermés.