Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 05 septembre 2010

L'Asie à Visa

Retour à Perpignan où l'Asie du Sud-est est plus que jamais à l'honneur. Je vous ai parlé dans un billet précédent de l'expo Van Houtryve, une de mes préférées, je n'y reviendrai donc pas.

Rien de neuf du côté de Bangkok, du moins rien de différent de ce que l'on a déjà pu voir, revoir, etc... Corentin Fohlen fait en plus un étrange rapprochement entre les émeutes thaïlandaises et le séïsme en Haïti. Il s'agit là d'une des expos que j'ai le moins aimées du festival. Vous croiserez son travail, bien évidemment, du côté du couvent des Minimes.

 

Le Laos !!! Le Laos et des idées, des phrases, des trucs bien et géniaux, c'est du côté du Tiers Ordre. Une expo par laquelle il faut absolument passer, celle de Danielle et Olivier Föllmi. Ils nous prennent autour du monde avec eux t nous montrent comment, parfois, il peut être beau. La nature est belle, les enfants sont beaux et c'est un peu la course au progrès sans frein qui pourrit un peu tout. Chaque photo est accompagnée d'une petite pensée, d'une citation... des mots très forts et à la fois très justes. Cette exposition est réalisée en patenariat avec l'Unesco.

 

La vraie expo d'actu sur les problèmes en Thaïlande est signée Athit Perawongmetha.... Un nom qui sent bon l'Asie du Sud-Est. En voyant ses images, je cherche  comprendre. Comprendre commence pays si calme, tranquille, accueillant, a pu soudain basculer. Comment, depuis ces mois que nous compterons bientôt malheureusement en année, la Thaïlande se déchire.

Et j'ai vu. Et j'ai compris... Peut-être pas tout mais j'ai eu es bribes d'idées. Loin e ces correspondants dépêchés sur les lieux juste pour suivre l'actu quelques jours, loin de ces expatriés totalement déconnectés financièrement de la réalité locale et qui ne peuvent pas tout écrire parce qu'ils ont un visa à renouveler, ce photographe est un local qui connaît son terrain, qui y est attaché, qui, à éfaut de comprendre les subtilités d'une culture, vit dans cette culture. Sans doute, une des expos les plus marquantes de Visa 2010... et quel travail de journaliste. Il suit les rouges et nous donne à voir ce qu'est leur quotidien. Il touche aussi, parfois, dans ces explications, notamment quand il raconte comment il a vu d'autres journalistes mourir durant ces événements.

On comprend la violence sans la cautionner, rendez-vous obligatoire à l'église des dominicains.

SI vous cliquez sur le nom des photographes, vous acedez à la page de leur expo.

Les commentaires sont fermés.