Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 09 août 2010

Du Racisme, 2

La bête curieuse

Aujourd'hui, c'est toujours vers Môa qu les regards convergent dans une foule. Adepte des vêtements amples, des épaules couvertes, des châles qui couvrent le peu de féminité qui résiste à tout ça, oui, je suis quand même la bête curieuse, celle qu'est blanche, donc celle qu'est belle, donc la p...

Ben oui, après tout, je viens de « blanc-land », du même endroit que les petites Russes qui arrivent avec des shorts au raz des fesses, du même endroit que les nanas à moitié à poil dans les films, du même endroit que les nénettes qui dansent dans les clips.

J'en parlais déjà dans un billet intitulé Des P... et des hypocrytes.

Alors je me fais insulter dans la rue, pas plus tard qu'il y a deux jours, on m'a même demandé « how much for sex ? » sur un passage piéton. Alors je me fais insulter dans la rue, tous les jours, plusieurs fois par jour, alors que des nanas voilées, habillée de manière qu'on pourrait juger d'outrancière, marchent sans problème dans la rue. (cf billet plus haut) Dans un pays où les hommes paient une rente à la famille de la fille, dans un pays où ils chopent à tout va et peuvent se marier plusieurs fois, c'est nous qui sommes des P...

Et bien entendu, c'est toujours le cas : seule et pas mariée à presque trente ans, tu l'as déjà fait, donc t'es forcément une p... mariée, cool, alors tu couches donc t'es... Nous sommes toutes des P... n'importe quelle étrangère avec qui j'en parle subit les mêmes pressions au quotidien. Je dois avouer que c'est drôle au début de voir tous les regards se tourner vers soi. Certaines le prennent même de manière flatteuse. On se croirait presque dans une pub Contrex parfois.

Puis on finit par comprendre les mots qu'on reçoit. Charmouta ! en tête. J'avais d'ailleurs écrit un billet à ce sujet dont vous retrouverez l'intégrale si vous cliquez dessus. Extrait :

« Ca sonne comme une assiette de bouffe, un plat traditionnel... un nom de bateau... Charmouta, on l'entend tous les jours, comme plein d'autres mots qu'on comprend pas, comme le fameux « wilcoum in Igypt, maye frrriend ! » suivi du « givvv mi filouzzzz ». Ca fait partie du paysage, comme le soleil, les trottoirs hauts, les trous partout, les taxis, les nuages de pollution, le bruit... on finit par s'y habituer. On s'habitue à tout, au final, quand on voyage. »

Puis un jour on finit par frapper un gars parce qu'il vous a tripoté. On n'est définitivement plus soi-même, la personne qui avait quitté le Laos et qui faisait la méditation avec les bonzes.

Certains ont l'image de faire des ribambelles d'enfants,
on leur demande s'ils se nourrissent exclusivement de bananes.

Sur internet, en commentaires d'articles,

je lis de plus en plus de critiques racistes qui me donnent envie de prendre le lance-flammes.

C'est bizare, il m'arrive aussi de m'y reconnaître,

de me sentir rejetée, moi aussi.

Suffit parfois de mettre le mot « blanc », « fille »

à la place de celui des personnes incriminées.

 

 

billet précédent http://seteici.midiblogs.com/archive/2010/08/09/du-racisme-1.html

La suite demain !

 

Commentaires

w0of! témoignage intéressant.

Écrit par : fullhdready | lundi, 09 août 2010

merci et bienvenu sur sete'ici
pour le teasing : demain on parle de Jacques Chirac et des porte-monnaies, apres demain de sexe et de religion, le jour suivait de putes et de rapports humains.

Écrit par : JU | lundi, 09 août 2010

Les commentaires sont fermés.