Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 05 juillet 2010

en solitaire


Puisque l'année universitaire est termine, j'ai un peu plus de temps pour moi en soirée, je me sis donc décidée à reprendre l'aviron dans mon club de Giza aux aurores.

...

Jusqu'à ce que...

...



Alors que je déjeunais gaiement (et ce mot à de l'importance, vous le comprendrez au prochain billet) un matin sur mon balcon sur le Nil tududub j'ai vu un pauvre gars tomber tout seul à l'eau. Son bateau s'est retourné, chose qui arrive à tous les rameurs qui ont connu les joies du skiff.

Ce pauv' gars, donc, agrippé à son bateau essayait de nager à contre-courant avec son seul bras libre. Sans succès, vous l'aurez compris. Rejoint par un autre rameur, il s'accroche à son bateau. L'autre rame mais fait du sur place. Il tourne la tête. Là, loin, dans son dos, il y a un entraîneur avec un bateau à moteur. Du moins, il l'espère.

Alors il part à sa rencontre, laissant seul face à son sort le pauvre malheureux qui flotte tant bien que mal en direction du Nord... Jusqu'à ne plus être perceptible par mon regard.

Je n'ai pas vu de bateau à moteur passer. Pourtant, j'ai attendu longtemps. J'espère que l'homme aura été secouru par quelque pêcheur au filet.

Voilà qui m'a coupé l'envie de rependre les rames.

Commentaires

et ben ! ça alors ! Après la vache, un homme qui flotte seul...dur dur !!! ça sera quoi la prochaine fois ?
bisous

Écrit par : isa | lundi, 05 juillet 2010

Les commentaires sont fermés.