Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 29 avril 2010

de Homs à Alep

Le temps passe si vite quand on est bien entourée !

Dernier petit dej avec la famille internationale.

Karl et Aurélie partent au Liban, Camilla, la Péruvienne rigolote, Ayoub et moi, visitons le petit souk de la ville.

Dans l'apem, direction Alep en train.


J'emprunte un microbus à la gare principale. Là, encore, je fais sensation ! on me prend en photo. Une petite blanche qui voyage à la locale avec son gros sac à dos, c'est pas tous les jours qu'on en croise !

Dans le train, ce sont les enfants qui viennent, en se cachant derrière des fauteuils, me jeter des regards. Je leur demande leur nom... Bon, je rembarre un mec aussi mais ça, j'en ai tellement l'habitude en vivant au pays des frustrés du bulbe ! est-il nécessaire de le préciser ?

Un homme traverse les wagons « homeus, homeus, homeus, homeus... »

Non merci, mon brave, je ne veux pas de homous, en plus j'ai les mains salles et si je commence à enfiler un truc dans ma bouche, va y avoir émeute dans le wagon donc on va éviter. Et c'est là que je le vois faire des traits sur des « titres de transport » comme on dit par chez nous.

La conne !

En fait, il disait juste « Homs » mais avec l'accent syrien. Me voilà agitant mes grands bras et poussant des petits cris pour le faire revenir jusqu'à moi... devant une partie du wagon hilare, bien entendu !

P4070208.JPGArrivée à la gare, je suis accueillie par Céline, une adorable couchsurfeuse française rencontrée quelques jours plus tôt à Palmyre. Elle se pliera en quatre les quelques jours que je passerai chez elle pour que je sois bien reçue et que je ne manque de rien.

7e jour de balade. Je me réveille chez Céline, petit dej comme si nous étions des copines de longue date. Petite pause Internet avant de me lancer dans les rues de la ville.

A la citadelle, le vent soulève le sable. On en prend plein les yeux. Des nuages très foncés d'un côté, font face à un soleil radieux de l'autre côté. Comme si les deux univers s'affrontaient au dessus de nos têtes. Au loin, la tempête fat rage.

Un couple de touristes français se disputent. Le mec est un vrai Gringo, il tire de conclusions hative, ne comprend pas que les gens ne parlent pas anglais, il le soupçone ensuite d'être Turc... yala ! vive les Français en vacances ! ls me font penser à la petite vieille dans une grotte de la baie d'Allong qui avait lançé « ben, on a les mêmes grottes chez nous ! »... rentre chez toi, c... !

Je passe beaucoup de temps à visiter.

Direction ensuite, le muée d'Alep. Très bien fourni, je le conseille à tous. Je suis surprise de la ressemblance des porcelaines ottomanes avec les chinoises. Même le style de dessin est voisin... il n'y a pas que le bleu sur blanc qui me surprend.

Autre surprise, la différence de conservation et de présentation, des vestiges musulmans et des vestiges chrétiens, bien moins mis en valeur.

Le temps d'un café en centre ville pour retrouver Céline et nous re-voici sur les hauteurs de la ville. Petit resto, je lui offre, c'est un minimum. Dans l'aprem, direction le quartier Azizié, ses toutes petites rues pavées, son dédale, tel un labyrinthe. J'ai adoré.

Et puis pour la petite dedicasse... une photo prise juste en dessous de chez Céline.

C'est pas Funky ?

P4070227.JPG

Les commentaires sont fermés.