Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 09 février 2010

le train en egypte

Se repérer dans la gare du Caire relève des douze travaux d'Astérix. Une dame m'indique un guichet. Ce n'est pas le bon. « sortez et tournez à droite ». Ok, me voici sur le point d'entrer sur le quai. Un militaire armé m'arrête : « les tickets pour Ismailia ? »... «  tout droit et à gauche »... Mais j'en viens, champion ! Direction le gros guiche à l'intérieur de la gare. « Vous sortez et vous prenez à droite » c'est là où j'étais au début, vont m'entendre ! retour, donc, au point de départ « air conditionné ? » Est-ce que j'ai une tête à voyager en première ? « alors c'est pas là ! » Un homme m'accompagne à un autre guichet, planqué dans un recoin où je fais la queue et arrive enfin à acheter un billet pour la ville de notre cloclo national.... Pour 8 livres égyptiennes !

Même le mec du Lonely Planet s'est fait avoir !!! le petit joueur ! Le minimum ce serait 15 livres égyptiennes... pfff ! le nul !

Le guichetier avait tout de même l'air soucieux de savoir que je voyageais seule. Direction la gare où, bien entendu on est incapable de me dire sur quel qua mon train arrive. Au bureau des information « le deux », m'indique-t-on. Je m'installe donc assise sur mon sac prête à attaquer un paquet de petits gâteaux. Là, monsieur informations en personne sort de sa bule pour venir me chercher sur le quai « ça sera peut être le 4... » Ok, champion, mais ton train il arrive dans un quart d'heure donc faudrait quand même qu'il se décide, le gars qui tire les manettes ! On voit que c'est pas Bernard Touboul qui gère sinon ça filerait droit ! Je me plante donc a cote du bureau d'accueil « oui, je voyage seule ! »

« hello hello hello »

des petits enfants, assis là avec leurs parents me font des signes. Je leur demande leurs prénoms en arabe. S'en suit une chanson de gestes avec toute la famille, le bébé, les parents et tout e tout ! Il m'ont meme signifiée que je suis totalement barrée de voyager toute seule. Je leur donne des gâteaux. Le train arrivera bien sur la voie deux... bye bye !

« Attends ! »

Ben c'est que le train entre en gare... et....

Photo !

Le père sort son téléphone et le voilà en train de photographier l'étrangère avec toute la famille. Du coup, je mets ma tournée (photo à venir) et c'est monsieur information qui a pris la photo alors qu'il venait de nouveau me faire signe que le train était bien en gare et que, surtout, il allait partir...

Rires.

Il m'attendra bien, non ?

Je me retrouve dans un wagon qui ressemble à ceux de nos TER. Je m'i,stalle non sans avoir vérifié que le train part bien à Ismailia. Au bout de trois quarts d'heure, le contrôleur passe et me fait signe que je dois lui donner des sous. La, la, la ! tu connais la chanson ! Ce n'est pas parce que je suis blanche que j'ai des sous Rjalas ! Il me fait signe alors, de changer de wagon. Je me suis surclassée en montant dans le train ! de toute façon, j'ai voyagé des heures à l'arrière de camions de riz alors un wagon... qu'à cela ne tienne, direction la voiture suivante !

...

et c'est là que j'ai compris pourquoi je n'ai payé qu 8 livres. Lumière tamisée, musique d'ambiance... non en fait l y avait deux ampoules sur trois pétées et  j'avais l'impression de me trouver à une soirée « tuberculeux entre amis » ! Et qu'avec des monsieurs bien entendu.

Je trouve une place sur un siège, enfin une planche avec un truc pour faire a peu près joli dessus, dans un carré. J'ai toujours voyagé en train donc pas de souci. Les regards, par contre, me renvoient quelque chose qui me dit que je  ne suis pas à ma place. A l'arrêt suivant, une femme monte dans la rame... et s'asseoit en face de moi. Elle connaît quelques mots d'anglais et nous commençons à discuter.

C'est sans compter sur le tuberculose club... l'Egyptien est curieux ! Chaque chose que je disais était accompagnée de sa traduction pour toute la rame ! Etat civil, nationalité, pourquoi j vais à Ismailia, etc..

Cette dame etait aussi obsédée par la fabrication des objets. Et d'où vient le MP3 ? et le sac ? etc... « Chinese is good ». Et de m'expliquer qu'en Malaisie, c'est musulman aussi. Je sais, j'y sui allée petite madame, là bas, tu as plein de gens d'origine différentes qui travaillent ensemble, sisi, pour de vrai

« hard workers ? »

oui oui c'est la folie et... « Vous savez, elle était hardworker en Malaise ! »

Mais non, petite madame, j'ai pas dit ça !

Mais au vue de l'admiration que me vouait le wagon à ce moment là (c'est vrai qu'ici être un simple travailleur c'est déjà travailler beaucoup.... Alors de là à être un hardworker) Et tout cas, j'aurais bien rigolé !

Et pour le coup, je ne me serais pas ennuyée !

Pour la suite, faudra attendre demain ! Mais un petit indice s'impose pour vous présenter le couchsurfeur qu m'accueille, si je vous dis

http://www.coucoucircus.org/series/generique.php?id=8

 

Commentaires

il y a aussi des autocars pour ismalia c'est moins merdique c'est derriere la gare ramsés et ça s'appelle turkoman

Écrit par : josianej | mardi, 09 février 2010

il y a aussi des autocars pour ismalia c'est moins merdique c'est derriere la gare ramsés et ça s'appelle turkoman

Écrit par : josianej | mardi, 09 février 2010

ah non, j'ai prefere le train !!!jai pris le bus au retour... on est mal asis et en plus pas de toilettes !... pour moi qui descends des litres d'eau, c'est la condition de base !

Écrit par : ju | mercredi, 10 février 2010

Merci. Avec moi, ils devraient jouer la musique des diverses annonces au hautbois et s'habiller tous en blanc. Bisous la Miss.

Écrit par : ZeToub | jeudi, 11 février 2010

Les commentaires sont fermés.