Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 04 février 2010

De l'importance du photojournalisme

Un article de 20minutes.fr a attiré mon attention ce matin devant un bol d'oeufs brouillés... et sans café (ça, c'est dur !)

Si tu cliques sur le nom du journal, petit lecteur, tu verras de quoi il s'agit.

...

ça y est ?

...

C'est assez hallucinant ce qui est en train de se passer. La photo vit une nouvelle révolution... et ça touche un peu tous les corps de métier dans la presse comme quand tu fais ricocher une pierre sur l'eau. Petit à petit, le cercle s'élargit.

Ca a commencé avec l'arrivée du numérique : les gars faisaient des festoches à la pellicule... chaud les marrons parce qu'on ne pouvait pas faire de simages à l'infini. Une bonne école. Je suis fan de tous les trentenaires et plus qui sont passés par là. D'ailleurs, je pense que c'est toujours ça qui m'a manqué. Je n'ai fait de la photo pro en argentique que pendant 3 ans... quand je schoote, il faut que ça aille vite, je fais les réglages que j'imagine dans ma tête et j'y vais. Une ou deux prises, pas plus. Je n'ai pas cette recherche permanente de l'image avec temps d'exposition ou ouverture du diaph' variable. Je fais Ma photo plutôt que de la photo.

J'en ai vécu un temps, sur le bord des terrains, là où tout va si vite que, de toute façon, on ne peut faire qu'une seule prise. Ça m'allait bien.

des changements

Le métier a connu un premier changement avec l'arrivée du numérique et multiplication des photographes. Tout le monde faisait de la photo. Première crise économique. Comment vendre ses photos quand des gens qui voulaient juste se faire plaisir (dans le meilleur des cas)  les donnaient ? Le matos pro était encore assez cher. La différence aujourd'hui c'est que tout le monde peut avoir du très bon matos.

En PQR, PHR, les mentalités n'ont pas bougé depuis des lustres : le cadrage on ne connait pas. Les gens en ligne, les uns à côté des autres, ça ira comme ça. Quid de l'angle dynamique, du plan italien ? Ah oui, puis j'oublais, le sujet de la photo, toujours au milieu ! Il faut dire que les photographes ont quasi disparu. on donne un petit numérique aux rédacteurs et font la photo de leur papier.

Les photographes ont ensuite composé avec l'essor de sites d'images libres de droits où des gens donnent des photos, mais en ligne, à des magazines. Il n'y a plus le coté face à face de l'apparition du numérique. Là tout se traite de manière froide, par écrans interposés. C'est pour ça que des collectifs photo sont nés il y a quelques années. Certains ont même des commerciaux à Paris qui ont pignon sur rue pour vendre leur travail dans les rédacs.

Cela ne suffit pas

Pas mal de photographes, donc, s'improvisent rédacteurs et vendent des articles pour pouvoir vendre leurs photos. Mais du coup, quid des journalistes rédacteurs ? Et là, je ne sais pas si tu as vu le prochain nikon pro, il va faire des vidéos... pour multiplier l'offre, les photographes (qui savent cadrer, gérer la lumière) pourront faire des vidéos et les vendre à la presse en ligne... au détriment des journalistes reporters d'image qui sont des vrais preneurs d'image vidéo...

voila un petit résumé de la situation qui n'est pas prête de s'améliorer.

Qu'en pensez-vous ?

Les commentaires sont fermés.