Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 31 octobre 2009

Cairo'pression

Parfois, la ville m’emporte.

Aujourd’hui, je me dis de plus en plus qu’une autre ie est possible, quasi obligatoire.

Finies, les campagnes laossiennes, finie la simplicité, les gens extraordinaires, les gamins qui vont chercher leur poules pour se faire photographier. Finis, les grands espaces, la nature ; les rizières, les buffles d’eau…

Ahlan wassalan ! Bienvenue en Egypte, petite padawan !

Ici la ville oppresse, aux tours succèdent d’autres tours surplombées par des panneaux publicitaires gigantesques. Ici c’est métro, boulot, café chaud et chaque déplacement prend l’allure d’un chemin de croix : « mais t’es folle, t’as un changement de ligne ! » oui, mais bon, trois stations pour aller bosser, deux pour me rendre à la fac, y a pire, non ? parce qu’en taxi, c’est à bloc de temps perdu, du dragage, de la bonne fumée des pots d’échappements… mais comme le réseau n’est pas très étendu (cf un billet à venir) on est bien obligé de le prendre de temps en temps, le taxi… point trop n’en faut tout de même.

finies les balades au bord de la mer de Sète, même au bord du Mékong, ici les quais du Nil sont privatisés et il n’est pas possible de tremper le bout des doigts dans l’eau sauf pour les rameurs privilégiés dont je fais partie, l’aviron a du bon… même si le plan d’eau n’est disponible que de 6h à 8h du matin… dur dur ! Ici se balader au bord de l’eau se résume à être largement au dessus, au bord de la route. Rien de ben funky, donc.

Finie donc, la nature, ms à part pendant ces deux heures matinales.

Finies certaines valeurs même si Tata fait de la résistance et que je fais mes courses avec des sacs en tissu ! J’ai d’ailleurs tenté d’expliquer ce qu’est l’écologie à un petit commerçant de mon quartier d’Agouza avec l’aide d’un ami arabophone et il nous a répondu « Vous avez mis 30 ans à vous débarrasser des sacs, nous, il nous faudra 30 ans pour comprendre que vous avez raison ! » CQFD, on n’est pas sorti de l’auberge, ma bonne dame ! Il a tout de même capté le pourquoi du comment de mon aversion pour les sacs en plastique qui le fait toujours tout porter à bras le corps. C’et as parce que je suis folle… mais parce que je suis folle et… écolo !

Ca me rappelle quand on allait chercher nos soupes, avec le Bertrand, des boites de confiture de ma mamie à la main. « Sivapa, sivapa ! » lançait-on dans tout ban Tongpatong !

PA300033.JPGPour ne pas le devenir totalement, folle, donc, j’ai tout de même gardé les fondamentaux ! Je continue à faire mes yaourts, miam ! et me gaver de café à la vietnamienne… ce qui ravira Florent fraîchement rentré en France… même si le café turc a remplacé le doux-amer asiatique.

Plus le temps passe et plus je me dis qu’il me sera difficile ici de vivre en suivant mes valeurs en terme de sauvegarde de l’environnement et d’altruisme… mais je garde le regard tourné vers demain… et je m’adapte. Tant pis si rouler à vélo relève du suicide, je prendrai les transports en commun ! et tant pis si je suis la seule à ne pas utiliser ces sacs de malheur qui seront encore là dans 50 ans… c’est toujours ça de gagné !

Commentaires

Ben dis donc, ton Egypte, elle fait pas envie ! J'ai pas connu la même, il y a quelques années... mais c'est sûrement comme de comparer Sète et Paris, ou Lyon, ça n'a rien à voir. En fait, les grandes villes sont partout oppressantes, non ?
C'est pour ça que je n'ai plus du tout envie de voyager depuis que je me suis posée à Sète. Mon petit coin de paradis, il est ici. Pas besoin d'aller chercher ailleurs.
Cela dit, si j'avais ton âge...
Mais je l'ai eu !!!??
Et pourquoi j'ai pas voyagé, alors ?
Je crois bien... que j'avais déjà un môme, à ton âge... et que c'était lui, mon petit coin de paradis d'alors !
Bise du dimanche.

Écrit par : Machine | dimanche, 01 novembre 2009

Ben dis donc, ton Egypte, elle fait pas envie ! J'ai pas connu la même, il y a quelques années... mais c'est sûrement comme de comparer Sète et Paris, ou Lyon, ça n'a rien à voir. En fait, les grandes villes sont partout oppressantes, non ?
C'est pour ça que je n'ai plus du tout envie de voyager depuis que je me suis posée à Sète. Mon petit coin de paradis, il est ici. Pas besoin d'aller chercher ailleurs.
Cela dit, si j'avais ton âge...
Mais je l'ai eu !!!??
Et pourquoi j'ai pas voyagé, alors ?
Je crois bien... que j'avais déjà un môme, à ton âge... et que c'était lui, mon petit coin de paradis d'alors !
Bise du dimanche.

Écrit par : Machine | dimanche, 01 novembre 2009

Ben dis donc, ton Egypte, elle fait pas envie ! J'ai pas connu la même, il y a quelques années... mais c'est sûrement comme de comparer Sète et Paris, ou Lyon, ça n'a rien à voir. En fait, les grandes villes sont partout oppressantes, non ?
C'est pour ça que je n'ai plus du tout envie de voyager depuis que je me suis posée à Sète. Mon petit coin de paradis, il est ici. Pas besoin d'aller chercher ailleurs.
Cela dit, si j'avais ton âge...
Mais je l'ai eu !!!??
Et pourquoi j'ai pas voyagé, alors ?
Je crois bien... que j'avais déjà un môme, à ton âge... et que c'était lui, mon petit coin de paradis d'alors !
Bise du dimanche.

Écrit par : Machine | dimanche, 01 novembre 2009

Ben dis donc, ton Egypte, elle fait pas envie ! J'ai pas connu la même, il y a quelques années... mais c'est sûrement comme de comparer Sète et Paris, ou Lyon, ça n'a rien à voir. En fait, les grandes villes sont partout oppressantes, non ?
C'est pour ça que je n'ai plus du tout envie de voyager depuis que je me suis posée à Sète. Mon petit coin de paradis, il est ici. Pas besoin d'aller chercher ailleurs.
Cela dit, si j'avais ton âge...
Mais je l'ai eu !!!??
Et pourquoi j'ai pas voyagé, alors ?
Je crois bien... que j'avais déjà un môme, à ton âge... et que c'était lui, mon petit coin de paradis d'alors !
Bise du dimanche.

Écrit par : Machine | dimanche, 01 novembre 2009

waou... y a euvun bug !
@ Machie : entre temps il y a eu l'influence des pays du Golfe... ils viennent tous en vacances ici ou s'installer.

Écrit par : ju | lundi, 02 novembre 2009

Les commentaires sont fermés.