Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 28 septembre 2009

Mokattam, l'autre Caire

Hier soir, je suis allée à Mokattam avec des amis de Couchsurfing et de bureau.

J'avais acheté des crayons à papier, des taille crayon, des feurtes, des stylos, des biberons pour les enfants en bas âge et 5 savonettes.

Notre petite équipe franco-égyptienne a fait une distribution de fournitures scolaires et de gateaux dans le quartier des chiffonniers. Les chifonniers, c'est quoi donc, dis donc ? te demandes-tu devant ton écran, petite madame. Et bien ce sont des gens qui habitent dans un quartier sur les hauteurs du Caire et qui se chargent de trier les poubelles, faire le métier que personne ne veut, histoire de gagner quelques sous pour survivre. Et ce métier, ils le font chez eux. Le quartier est donc cerné par les ordures, les rues aussi, le rez de chaussée des maisons en est souvent rempli.

Bien entendu, la rencontre fut assez énorme, loin des paillettes, lumières et toute la vie superficielle et légère menée par les expatriés du Caire. Des enfants et leurs grands yeux, un Amine qui nous a montré sa culture sans bornes, des rencontres...

Puis les détritus qui vous entourent.

Un problème politique

Aujourd'hui, la situation prend une autre tournure.

Il y a quelques semaines, les autorités égyptiennes ont tué les porcs qu'élevaient les Coptes (les catholiques d'ici) et qui se chargeaient jusque là de faire le tri dans les déchets. Ils se nourrissaient des résidus de repas, les humains n'avaient plus qu'à séparer les emballages du plastique et du verre.

Aujourd'hui tout s'entassent et ce sont des petites mains qui font le travail des cochons... des petites mains de 5, 6 ou 7 ans.

Sans compter qu'on leur a aussi retiré leurs camions, du coup ils sont obligés d'en louer pour faire les aller-retours à la déchèterie...

Ce serait trop beau si c'était si simple. On leur interdit l'accès à certains endroits en camion, le genre d'endroit où ils sont obligés de passer lorsqu'ils relient leur domicile, où ils trient les ordures, à la déchèterie.

Alors ça s'entasse et leur niveau de vie, déjà très très très loin sous le seul de pauvreté, ne cesse de baisser !

La ferveur religieuse

Pour finir sur une note positive, Mokattam, c'est aussi une église monumentale sculptée dans la roche et une autre église qui se trouve carrément dans une grotte. Les gravures aux murs sont très impressionnantes dans la seconde église et illustrent des passage de la bible. Au sommet du mont, non loin de ces deux églises, des extraits de la Bible et les dix commandements sont gravés dans la pierre de manière monumentale. J'ai fait des photos, promis, c'est pour tout bientôt !

 

Commentaires

Petite erreur, les Coptes (du grec Aegyptos, Egypte), les chrétiens d'Egypte appartiennent majoritairement à une église autonome orthodoxe monophysite ( nature unique humaine et divine du Christ), depuis le XIXème siècle il y a aussi des catholiques et des évangéliques mais ils sont minoritaires.

Écrit par : Elsa | mardi, 29 septembre 2009

merci Elsa, pour ce commentaire qui nous en apprend tant !
n'hésite pas à repasser par ici pour en poster d'autres !

Écrit par : Ju | mardi, 29 septembre 2009

Les commentaires sont fermés.