Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 06 septembre 2009

Visa, décalé

visa.jpgOn retourne à Visa, on s'y plait, sauf autour de quelques expos...

Les déjà vus...

On reste au couvent des minimes et on va voir l’expo Polarisde Sarah Caron qui nous balade entre Afghanistan et Pakistan de 2007 à 2009. Malheureusement, cette expo m’a déçue, cause de déjà vu… à l’instar des 44 jours de la reconstruction de l’Iran présentés par David Burnett au tirs ordre. Il chronique l’année 1979, on en revient à l’actu d’hier qui fait l’histoire d’aujourd’hui.

Mais on s'y plait quand même alors on y reste... jsute pour se marrer ! Si, si , pour de vrai, petite Madame ! Visa, ce n'est pas que la guerre alors voilà où tu peux emmener tes enfants !

 

Les rigolos...

drachev.jpgFaut vraiment squatter le couvent des minimes parce qu’à l’étage, Viktor Drachev souligne l’humour dans des situations totalement tristes. Il nous emmène picoler lors d’un enterrement, pécher des poissons qui bougent même morts, nous fait croiser un cureton orthodoxe qui semble baptiser un bout de banquise. En gros, il nous montre la Russie d’aujourd’hui à travers un regard un peu décalé, loin de la tristesse politique actuelle.

Les amis du métal se donnent rendez-vous au Castillet (dont la visite est gratuite pendant Visa). Un petit clin d’œil à la très marrante Carhage où on voit des voitures empilées à la mode Stonhage. On y trouve aussi une araignée géante… François le Diascorn s’amuse avec l’Amérique et nous fait de la photo d’art… un peu dommage, mais tellement drôle qu’on le pardonne !

Enfin, on peut aussi faire quelques bonnes actions... alors pourquoi s'en priver !

Les sociaux...

Faut aller faire un tour du côté de la Croix-Rouge rue de l’Argenterie, juste en bas de là où je vivais et faite un petit don au passage. On y trouve les travaux des lauréats du prix Care (photoreportage social). Le boulot des enfants au Népal est assez prenant… mais je fus très touchée par la situation actuelle au Congo qui nous y est présentée sans chichis, froide, horrible.

Les commentaires sont fermés.