Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 24 juin 2009

Asie... (part 1)

Je ne sais plus à qui, récemment, je disais "l'Asie ce n'est vraiment pas pareil... Et les pays que j'y ai visités sont tellement différents les uns des autres !"
Mal du pays ? Je m'y sentais finalement (bien)mieux qu'ici.

A quelques semaines du grand départ vers l'Egypte, je me replonge quelques mois en arrière. et des surprises si tu cliques sur le nom des pays !

Le Laos, d'abord, où j'ai eu la chance d'habiter et que je regrette vraiment. Les gens y sont accueillants, gentils, très ouverts...
Bon, c'est loin d'être des flêches au niveau professionnel, je le reconnais...
Sur la formation, ça rentre par une oreille, ça ressort par l'autre. La faute a un système scolaire où il n'y a aucun redoublement, où les profs sont obligés de mettre des bonnes notes, o on n'a pas le droit de dire "c'est mal", "ce n'est pas bien", "recommence", "c'est faux"... Ne jamais perdre la face.
Mais qu'ils sont attachants !
Juste heureux de vivre, d'être, d'avancer avec pas grand chose... No stress... ce n'est pas là bas que les fabricants d'anti-dépresseurs feront recette !
Tu passes par là quand ils mangent ? "Assied toi ! Mange avec nous !" Ils boivent un coup ? Tu es, bien entendu, le bienvenu !
Et c'est toujours comme ça !
J'ai découvert la douceur de vivre et des gens juste prêts à vous laisser dormir dans leur salon et surtout partager leur bol de riz avec vous alors qu'ils n'ont presque rien à manger.

La Thaïlande, je n'y suis malheureusement pas retée aussi longtemps que j'aurais voulu... Plein de choses à visiter mais ma destination phare étant le Vietnam, j'ai un peu sacrifié le voisin Thai. J'ai tout de même eu l'occasion d'y découvrir les hôpitaux... Ils ont tout compris, les Thai !
Opérée d'un oeil au mois de mai 2008, j'ai fait un déplacement sanitaire. J'y ai découvert un établissement ou le patient est vraiment pris en charge et surtout, où il n'y a aucun gaspillage ! Je m'explique. La pharmacie se trouve directement dans l'établissement. On passe chercher les édocs prescrits par le médecin et il y en a juste le nombre qu'il faut dans des boites ou poches plastiques ! Je me suis retrouvée récemment aux urgences un saedi soir... ben pas de médocs le samedi, pas de médoc le dimanche... il m'a fallu attendre le lundi pour pouvoir me soigner !... Puis ici on se retrouve avec des boites énormes qu'on ne finit jamais en creusant sympathiquement le trou de la Sécu.
Sinon, les autres souvenirs de Thaïlande, ce sont des gens toujours prêts à vous aider lorsque vous marchez avec votre plan à la main dans la rue, c'est aussi ce contraste saisissant dans ls rues de Bangkok entre ces routes les unes sur les autres au milieu de ces buildings gigantesques et, au pied des tours, ces petites madames qui cuisent leurs brochettes... 200 fois meilleures que ce qu'on bouffe dans les restos des buildings !

Oui, je me suis convertie au street food !

La Thaïlande, c'est aussi cette rencontre marrante avec des douaniers qui m'imitaient le "coup de boule" de Zidane quand j'ai dit que j'étais Française.

La Malaisie où j'ai choisi la côte ouest en bus. Moins roots que le Laos, c'est clair, les autoroutes et la prospérité financière facilitent les trajets. Ce mélange asiatiques-hindous-bouddhistes-musulmans est détonnant ! Enfin des gens qui vivent et travaillent ensemble dans le respect mutuel !

Non.

Petit à petit la société se laisse bouffer par les intégristes et la burqua est partout. Les Baba-Nonya, fruit du métissage entre musulmans et taoïstes, disparaissent peu à peu. Leur mot d'ordre ? que chacun garde ses croyances, sa confession, et l'enfant n'en sera que plus heureux grâce à cette double culture basée sur le respect mutuel.

Alors une nana qui voyage seule en sac à dos, je peux vous dire que ca attire les regards ! La Malaisie c'est la démesure de Kuala et la douceur de la toute petite Mélaka, les couleurs des quartiers chinois o j'adorais balader. La Malaisie c'est aussi des rencontres. Des gens, de toutes confessions que j'ai rencontré sur mon passage. C'est du business, beaucoup, aussi, c'est des constructions qui sortent de terre un peu partout.
La Malaisie, ça bouge, ça mute, ça vit... mais sa construit en gardant le coeur posé sur l'histoire du pays. Tout le contraire de Singapour.

 

 

Les commentaires sont fermés.