Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 05 février 2009

Va, vis, bof...

Ca y est !
tout le monde m'en parlais depuis des jours et des jours...
J'ai enfin vu Va, vis et deviens.
Ca commence 'comme un docu' mais axé "prise de position", pas docu journalistique. pour en arriver au film.
Le thème traité, les déracinés, est extra, un vrai sujet de société.
Je me demande comment le même réalisateur peut faire un film à la fois si beau, si fort et en même temps se servir de ficelles si grosses : la carte postale de Paris (on voit tous les monuments en un temps record, le cliché du café, l'école de médecine placée dans un endroit déco Louis XVI...), la discussion avec le grand père qui fait très moralisatrice alors que justement, le film nous invite tous seul à cette cogitation, on n'en n'a pas besoin. Idem pour le cliché de la mamie juive qui eut l'envoyer voir le docteur Cohen de sa part...
D'un autre côté, je retrouve des choses frappantes comme fait de ne pas pouvoir revenir, même si on est mal, juste parce que pour tout le monde au pays, on est cencé être mieux là où on est.
Par contre le personnage du père est très juste. On est à la limite du cliché de temps en temps mais sans jamais tomber dedans. Il apporte la touche drole et légère aussi qui dédramatise parfois.
Du coup, je ne sais pas trop quoi en penser.

Les commentaires sont fermés.