Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 11 août 2007

Mon autoportrait

Pour résumer, je m'appelle Julie, je suis journaliste touche à tout.
Je suis une passionnée d'art,je fias de la photo, j'adore aller au théâtre, à des spectacles, peu importe le genre et mon péché mignon, ce sont les arts plastiques, je suis très très très expos !
J'aime aussi les petites choses de la vie comme aller faire un tour aux halles le samedi ou le dimanche matin, y prendre l'apéro autour d'un plateau d'huîtres avec quelques amis, faire mes courses chez Forga, essayer des chapeaux dès que je rentre dans un magasin qui en vend et boire un coup de temps en temps chez Jeff, au Seven.
Tiens, une petite lecture au passage : "SOIE" d'Alessandro Baricco qui raconte la route de la soie entre la France et l'Asie.
Je viens juste de le terminer et de prendre une claque énorme ! Niveau écriture, c’est très fort. Et ça donne envie de relire du Baricco
Ce bouquin, c'est ma gourmandise de la semaine, il est vraiment extra !
J’ai vécu à Montpellier et Perpignan avant de revenir à Sète, la vile où je suis née.
J'ai mal vécu mes années montpelliéraines, une ville très "étudiante". J'aime sortir seule le soir, aller me balader mais avec les étudiants, si tu n’obéis pas à leurs codes… tu peux courir pour te faire des amis !
La première année fut bien sympa !
J’avais comme voisins 4 colombiens avec qui je garde toujours le contact.
Y a presque un sujet de sociologie à faire dessus : les étudiants qui se baladent en bande, obéissent à des codes, des modes, à leur tribu et ne vont pas voir ailleurs ce qu'il se passe.
J'ai fait le grand écart entre Montpellier et Paris pendant 2 ans. Bon quartier à Paris à deux pas de Montorgueuil pour acheter des fruits et prendre le petit dej le dimanche matin, à deux pas des halles pour le métro à deux pas du Marais pour m'éclater... à deux pas de Beaubourg et du Louvre... j'étais servie !
Puis Perpignan… La claque !
On dit que les catalans sont fermés mais c'est tout à fait l'inverse !
Là, je me faisais plaisir !
Il y avait tout un tas de petits cafés concerts, je vivais dans la rue Petite-La-Réal qui séparait le quartier arabe du quartier gitan. Je faisais mon marché place Cassagnes et passais mes journées et mes nuits avec les purs catalans, ceux qui te disent "prends une chaise et boit un coup" sans prise de tête. A deux pas de chez moi, il y avait un petit poissonnier, Mémain, qui, un jour sur deux, sortait le grill devant la boutique et on y faisait des sardines. On ouvrait les huîtres, il y avait du blanc. Chacun amenait une bouteille, des bierres ou un peu d'argent pour Mémain, très sympa. Il y avait toujours de nouvelles tête, c'est comme ça que j'ai connu une partie de mes amis sur Perpignan. On finissait la soirée dans un bistrot, chez l'un, chez l'autre, c'était la bonne époque.
Puis j'ai eu une autre bande d'amis qui eux, sont devenus mes meilleurs potes avec qui j'ai construit tout plein de trucs là bas : Cyril, Steph, Delphine, Alex, Ma K-Kty et ses boubous, Seb… J’ai pris grand plaisr à la revoir pour la crémaillère de Cyril.
Retour à Sète pour bosser sur la création de la gazette… Regard neuf, vie culturelle, matches de foot, de volley, on retrouve les amis d'enfance, les purs et durs, ceux que l'on n'a jamais perdu de vue, les vrais qui se comptent sur les doigts de la main et qui étaient là dans les galères et les bons moments.
Aujourd'hui, mon petit plaisir, c'est de m'investir en politique, j'ai trouvé une vrai passion et des gens vraiment géniaux.

Les commentaires sont fermés.